Critique 307 - Monde de Lucie (Le) #1 Épisode 1/18

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Kris
Dessinateur : Guillaume Martinez
Coloriste : Nadine Thomas
Éditeur : Futuropolis
Collection : 32

Taille : Grand format, couverture souple
Dépôt Légal : 04/2006
ISBN: 2-75480-023-9
Nb Pages : 36
Prix de détail : 8.50$ (4.90€)

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Futuropolis
Un incendie criminel dévaste un grand magasin dans le temps des fêtes. Une petite fille, Lucie, est retrouvée indemne dans les décombres. Toutefois, son esprit est plongé dans une sorte de coma télépathique où elle parle russe et prétend communiquer avec un monstre noir. Premier d'une série de 18 épisodes qui entend explorer les contrées mystérieuses de l'esprit. Scénario prenant, dessin fluide et clair.

Pour la deuxième de quatre séries parues en avril 2006 en guise d'inauguration de la nouvelle collection 32 dirigée par Luc Brunschwig, voici qu'au programme s'ajoute un récit fantastique scénarisé par Kris, auteur de la série fantastique Le Déserteur chez Delcourt, et dessiné par le jeune Guillaume Martinez qui, à 26 ans seulement, en est déjà à sa septième parution dans le monde de la bande dessinée franco-belge! En effet, avec deux autres séries en cours chez Glénat, chacune avec trois titres disponibles à ce jour, voilà que le jeune auteur s'engage dans une nouvelle aventure créatrice alors qu'il livre le premier de dix-huit épisodes annoncés pour la série. Et, tout comme dans le cas de Après la Guerre, l'autre album de la collection ayant précédemment fait l'objet d'une critique sur ce site, la promesse de parution du deuxième opus pour août 2006 est tenue, celui-ci étant déjà disponible en librairie. ok

Arborant déjà une grande maturité de trait, Guillaume Martinez livre les 32 premières planches finement réalisées de ce récit, dans lequel le lecteur sera d'abord témoin d'un horrible acte gratuit de terrorisme qui marquera le sort d'une jeune fille de 8 ans nommée Margaret. Seulement, contrairement aux centaines d'enfants et de parents qui auront péri dans l'effondrement du centre commercial, elle sera la seule à avoir survécu indemne à cet événement tragique, mis à part cet étrange coma semi-conscient dans lequel elle est plongée. Vers où les auteurs guideront-ils leurs lecteurs dans les prochains épisodes? C'est encore une fois trop tôt pour en avoir une impression nette, mis à part le plaisir évident de lecture, fort lié à l'appréciation du dessin et de sa mise en couleurs inspirée de Nadine Thomas. Aussi, à l'instar de l'autre album mentionné plus haut, le scénariste offre un récit qui ne laissera pas le lecteur indifférent, faisant en sorte que celui-ci voudra certainement lire la suite dans le deuxième épisode! wink

En bref, cette première partie réussit à toucher efficacement le lecteur qui se sentira captivé par ce monde fantastique et les divers éléments de mystère abordés dans l'introduction de cette série. winkthumb

ok ok ok /5

Lien vers la critique d'un autre tome de cette collection:
arrow Après la Guerre #1 Épisode 1/15

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article