Critique 314 - James Dieu #1 Épisode 1/9

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Fredéric Pontarolo
Dessinateur : Fredéric Pontarolo
Coloriste : Fredéric Pontarolo
Éditeur : Futuropolis
Collection : 32

Taille : Grand format, couverture souple
Dépôt Légal : 06/2006
ISBN: 2-75480-027-1
Nb Pages : 36
Prix de détail : 8.50$ (4.90€)

Genre : Aventure; Fantastique



Synopsis du site de Futuropolis
Comment ne pas sombrer dans la dépression et la misère quand on est un petit Chicano qui a quitté le Mexique pour venir travailler chez Coca à New York, et qu'on se retrouve sans emploi parce que l'usine a été délocalisée au fin fond de ce fichu Mexique d'où l'on s'est enfui ? C'est ce que se demande Juanito au moment d'envoyer valdinguer une canette de la fameuse boisson. Sauf que celle-ci... se met à parler. C'est Dieu qui vit à l'intérieur ! De son vrai nom James Dieu, créateur de la Terre et des hommes. Juanito pense qu'il est sauvé. Malheureusement James Dieu ne se sent pas une âme de génie de la canette, et ce monde, soyons honnête, il s'en contrefout grave... Alors pas question d'y changer quoi que ce soit.

Au mois d'avril dernier, quatre des sept premières séries à paraître au sein de la nouvelle collection 32 des éditions Futuropolis ont vu le jour avec la publication simultanée de leurs premiers épisodes. Ceux-ci avaient en général 32 planches à offrir aux lecteurs en guise d'introduction, avec, pour chacun d'entre eux, la date annoncée en fin d'album de la parution de la prochaine partie. Ainsi, pour Guerres Civiles et L'Idole dans la bombe, la promesse de parution rapprochée de la deuxième partie est déjà rencontrée, alors que leurs #2 respectifs sont disponibles en librairie depuis juin dernier. Accompagnant ces épisodes, la première partie de James Dieu voit aussi le jour au sein de cette collection, avec le premier des neuf épisodes annoncés.

Réalisé par Fredéric Pontarolo, auteur des albums Akarus et Sapiens parus chez Glénat dans la collection Carrément BD, cet album diffère agréablement des quatre autres séries précédemment parues dans cette collection. En effet, et du moins jusqu'à présent, le thème de celui-ci ne semble pas être lié avec la guerre, mais aborde plutôt de façon humoristique l'existence de Dieu en le présentant sous l'aspect du chanteur Elvis Presley! À l'instar de ses précédentes parutions, Fred Pontarolo assure à la fois le texte, le dessin et les couleurs de cet album, et arrive à livrer une oeuvre qui attire l'attention du lecteur dès le premier coup d'oeil. Cependant, à la lecture de cet épisode, celui-ci aura tendance à se questionner sur les intentions de l'auteur, car le récit évolue de façon incertaine et donne l'impression de n'aller nulle part. sad

En bref, ce premier épisode, joli dans sa réalisation, est malheureusement bien moyen. Espérons que l'auteur se rattrapera dans les épisodes suivants!

ok no /5

Lien vers les critiques des quatre autres tomes de cette collection:
arrow Après la Guerre #1 Épisode 1/15
arrow Guerres Civiles #1 Épisode 1/9
arrow Idole dans la bombe (L') #1 Épisode 1/12
arrow Monde de Lucie (Le) #1 Épisode 1/18

Publié dans Critiques

Commenter cet article