Critique 326 - Ratafia T.2 Un Zèle imbécile

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Nicolas Pothier
Dessinateur : Frédérik Salsedo
Coloriste : Greg Salsedo
Éditeur : Milan * [treize étrange]

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 01/2006
ISBN : 2-7459-1944-X
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (10.50€)

Genre : Aventure; Humoristique



Synopsis du site de Milan
Pour ceux qui ont raté le début : Le Capitaine Charles est furibard ! Il a perdu au poker son bateau - la Kouklamou -, son équipage de pirates, et surtout ses 9 précieuses cartes au trésor. Celui qui a remporté le pactole est un mystérieux marin qui va réussir à se faire accepter par l'équipage, en leur proposant un marché : il devient le capitaine officiel de la Kouklamou en échange des cartes au trésor ! Faut dire qu'il est bizarre, ce nouveau capitaine : il se fiche éperdument des trésors et passe son temps à lire, chanter, sculpter et peindre le perroquet ! Quoi qu'il en soit, l'équipage, avec à sa tête le bouillant Romuald, accepte le marché. Les voilà donc partis à la chasse aux trésors, sans savoir que le capitaine Charles est à leur poursuite...

Capitaine est de retour! Ainsi que le reste de son équipage! Dans le premier album de la série, le vieux pirate s'était présenté à bord du Kouklamou en annonçant simplement qu'il avait remporté navire, ainsi que neuf cartes au trésor dans une partie de poker avec le Capitaine Charles. Chacune de ces cartes remportées indiquant l'emplacement d'un trésor d'une très grande richesse, l'équipage accepta la présence de leur nouveau capitaine en échange des cartes qu'il leur avait offertes, et du coup, et à son commandement, hissèrent les voiles et partirent à l'aventure en quête des trésor promis.

À la barre scénaristique, on retrouve, encore une fois, l'un des contributeurs à la publication mensuelle Bo Doï. En effet, membre de l'équipe éditoriale depuis le tout premier numéro de la revue, Nicolas Pothier anime notamment la rubrique Le Pinailleur dans laquelle il relève et pinaille, avec l'aide des lecteurs, les bévues et autres inattentions des auteurs dans les bandes dessinées de toutes sortes. Alors que le thème de sa rubrique pousse à fond l'aspect humoristique de ces petites erreurs, l'auteur reste dans la même lignée avec Ratafia, car dans ces albums, il livre aux lecteurs une série dans laquelle les aventures extravagantes des protagonistes servent de fond à des échanges de boutades, de calembours et de situations toujours plus cocasses les unes des autres. Pour la cause, il s'allie à Frédérik et Greg Salsedo, qui réalisent des planches où le dessin très précis est surtout bien vivant et d'une expressivité hors pair, sans oublier que le résultat s'accorde parfaitement avec l'humour du scénariste. wink

En bref, après la note "indispensable" accordée au premier tome pour la qualité novatrice de l'oeuvre, voici que ce deuxième opus se mérite une mention excellente. N'ayez aucune hésitation avec cette série, car sa lecture offre réel un moment de plaisir. À ne pas manquer! winkthumb

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique de l'épisode précédent de cette série:
arrow Ratafia T.1 Mon nom est Capitaine

Publié dans Critiques

Commenter cet article