Critique 341 - Infinite Crisis

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Geoff Johns
Dessinateurs : Phil Jimenez, George Pérez, Jerry Ordway & Ivan Reis
Encreurs : Andy Lanning, Oclair Albert, Marlo Alquiza, Marc Campos, Wayne Faucher, Drew Geraci, Jerry Ordway, Jimmy Palmiotti, Sean Parsons, George Pérez, Norm Rapmund, Ivan Reis, Lary Stucker & Art Thibert
Coloristes : Jeremy Cox, Guy Major, Rod Reis, Tanya Horie & Richard Horie
Lettrage : Nick J. Napolitano & Rob Leigh
Couverture : Phil Jimenez, Andy Lanning & Jeremy Cox
Éditeur : DC Comics

Taille : Format US normal, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 10/2006
ISBN: 1-4012-0959-9
Nb Pages : 262
Prix de détail : 24.99$ (33.99USD)

Genre : Aventure; Super-héros



Synopsis du site de DC Comics
OMAC robots are rampaging, magic is dying, villains are uniting, and a war is raging in space. And in the middle of it all, a critical moment has divided Earth's three greatest heroes: Superman, Batman and Wonder Woman. It's the DCU's darkest day, and long-lost heroes from the past have returned to make things right in the universe...at any cost. Heroes will live, heroes will die, and the DCU will never be the same again!

Voilà déjà une vingtaine d'années, l'univers de DC Comics connut le plus grand chambardement de toute son histoire, alors que le cycle intitulé Crisis on Infinite Earths se déroula. En plus de créer une immense stupéfaction chez ses lecteurs, l'éditeur réussit à captiver l'imagination de tous avec son nouveau concept des mondes parallèles très similaires. Cependant, à peine "découverts", la plupart de ces mondes furent détruits par une force maléfique, laissant donc seulement quelques-uns pour le développement d'histoires. (Faut croire que cela devait être plus simple ainsi! wink) Ainsi, depuis la parution de ce cycle innovateur, le monde de DC tel qu'il avait été connu jusqu'à ce jour fut renommé Earth-One, et les suivants baptisés Earth-Two, Earth-Three et Earth-Prime.

Aujourd'hui, afin de commémorer ce cycle mythique chez l'éditeur américain, une nouvelle collection de mini séries ont été présentées aux lecteurs, à commencer par les quatre récits conduisant à celui-ci, soit les Day of Vengeance, The OMAC Project, Rann-Thanagar War et Villains United, qui furent ensuite immédiatement suivis d'un numéro spécial triple-format intitulé Countdown to Infinite Crisis. En tout, plus d'une vingtaine d'épisodes précédant le premier épisode de Infinite Crisis furent publiés au cours de 2005-2006, tous nécessaires à la bonne compréhension de cette série. shock En effet, ce concept de mondes parallèles étant bien complexe, une complexité principalement due à la multiplication des personnages (2 Superman, 2 Superboy, 2 Lois Lane, etc...), plusieurs histoires étaient nécessaires afin de mettre à jour les divers influents qui se rencontreront dans cette série. Pour un lecteur qui n'aurait pas envie de lire tous les tomes du cycle du milieu années 1980, ceci fait quand même toujours beaucoup de lecture préparatoire en perspective! Heureusement que des recueils reprenant les numéros individuels ont été publiés en début d'année! siffle

Enfin, hormis cette contexture quelque peu décourageante, il y a un autre aspect de cette série qui pourrait malheureusement désintéresser les lecteurs: la liste d'auteurs! En effet, pour une raison inconnue, l'éditeur a pris la décision insensée de distribuer la charge du dessin à travers quatre dessinateurs différents, avec deux d'entre eux qui, à leur tour, ont fait appel à pas moins de douze encreurs pour terminer la réalisation les planches! shock À côté de cette extravagance d'artistes, l'équipe des cinq coloristes qui ont effectué la mise en couleurs ont donné l'impression d'être en sous nombre! mrgreen Alors que le grand nombre d'artistes impliqués dans le projet a permis de livrer les épisodes individuels à la date promise, la lecture du tout en pâtit à cause de l'irrégularité du dessin d'une planche à l'autre. neutral C'est d'ailleurs pour éviter ce genre de résultat que l'éditeur de Civil War a choisi de retarder la parution des chapitres de la série afin de conserver la même équipe créatrice. ok

En bref, avec la multitude de super-héros présents dans ce récit, cette série pourrait définitivement offrir un attrait à une grande communauté de lecteurs. Toutefois, si le lecteur n'a pas auparavant lu les quatre mini séries énoncées plus haut, tout en étant au courant des grandes lignes de Crisis on Infinite Earths, il se sentira rapidement perdu dans ce récit qui tient compte de trop d'éléments arrivés précédemment. sad

ok no /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article