Critique 344 - Retour à la terre (Le) T.4 Le Déluge

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Yves Ferri
Dessinateur : Manu Larcenet
Coloriste : Brigitte Findakly
Éditeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 08/2006
ISBN: 2-205-05814-2
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Humoristique



Synopsis du site de Dargaud
Alors qu'un véritable déluge s'abat sur les Ravenelles, que Capucine ne s'endort qu'en écoutant Eddy Mitchell et que monsieur Henri construit un navire, Manu, au bras de son ex, croise de débonnaires Atlantes en villégiature dans la région...

Cette suite des aventures de Larssinet, scénarisée par Ferri et dessinée par Larcenet, est un véritable bijou, sommet d'humour léger, tendre et absurde qui vous réconciliera avec la nature, l'humanité, les habitants des profondeurs et vous donnera envie d'avoir un bébé. Absolument indispensable.


Voici enfin la suite tant attendue des chroniques humoristiques de Manu Larssinet, Mariette, et depuis peu, Capucine! En effet, on se rappelle que le tome précédent s'est clos sur la naissance de la petite fille du protagoniste, et donc ce nouvel opus permet de partager quelques moments amusants et touchants de la nouvelle famille. Alors que la petite Capucine est le centre d'intérêt d'une grande part des gags présentés dans ce tome, les auteurs ne négligent pas pour autant les autres habitants du petit village de Ravenelles, alors qu'un déluge s'abat sur ces derniers. rain

Retour à la Terre Inégrale Vol.1De concert avec la parution de ce quatrième tome de la série, les éditions Dargaud ont préparé un recueil reprenant l'intégralité des gags parus dans les trois premiers tomes, et qui a pour particularité d'être présenté à l'italienne, à raison d'un gag par page. En plus d'être une excellente idée cadeau pour la saison festive qui arrive à grands pas xmastree, cet ouvrage offre aussi une excellente opportunité de découverte aux quelques rares lecteurs qui n'ont pas encore eu la chance d'apprécier cette série. wink

Enfin, pour en revenir à cette nouveauté automnale, l'amateur des travaux de Larcenet remarquera, à la lecture de ce tome, qu'un léger changement a été apporté à la construction des gags de cet album. Ainsi, alors que les premiers opus étaient beaucoup plus rigolos, ce tome-ci aura plus tendance à faire sourire que rire, mais ce qu'il aura perdu côté humour, il le reprend avec un penchant "mignon" plus approfondi, tout an ayant la grâce de ne pas tomber dans les clichés et les répétitions thématiques concernant les nourrissons. Les auteurs laissent donc à Bébé Blues ce qui est propre à cette série, et continuent de charmer leurs lecteurs en conservant le premier plan sur Manu, ses déboires créatifs, ainsi que sur son nouveau Blog! techi (Voir le site: http://tempsperdu.over-blog.org/)

En résumé, Le Déluge ne se mérite pas une note aussi élevée que les tomes précédents, cependant il n'en demeure pas moins un très bon album, qui sera apprécié par les amateurs de la série, ainsi que des trois excellents Le Combat ordinaire. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers les critiques de certains autres albums de Manu Larcenet:
arrow Combat ordinaire (Le) T.2 Les Quantités négligeables
arrow Combat ordinaire (Le) T.3 Ce qui est précieux
arrow Légende de Robin des Bois (La)
arrow Retour à la terre (Le) T.1 La Vraie vie
arrow Retour à la terre (Le) T.3 Le Vaste monde
arrow Une aventure rocambolesque de... T.2 Vincent Van Gogh - La Ligne de front
arrow Une aventure rocambolesque de... T.3 Attila le Hun - Le Fléau de Dieu

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Glopf 26/10/2006 10:03

J'adore cette série! Pas plus tard qu'hier, je me suis relu les 4 albums d'une traite à la FNAC! Une petite merveille de drôlerie!'Le Combat Ordinaire' plus grave, plus adulte, mais dans la même veine autobiographique, est tout simplement l'une des meilleures oeuvres de notre époque, tout support confondu. L'histoire est poignante, les personnages "vrais" et le dessin, confondant de maîtrise et d'émotion à fleur de trait. Lire une BD qui me tire les larmes, ça ne m'était jamais arrivé...