Critique 348 - Brüssli T.1 Le Conquérant

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Louis Fonteneau
Dessinateur : Étienne Jung
Coloriste : Étienne Jung
Éditeur : Les Humanoïdes Associés

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 08/2006
ISBN : 2-7316-1757-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Aventure



Synopsis du site de Les Humanoïdes Associés
Petit dragon deviendra Grand Brüssli !
Ses parents ont beau lui jurer qu'il est un enfant comme les autres, Brüssli a des doutes. Il sent bien qu'on lui cache des choses. Il faut dire que les gamins du charmant village de Stillendorf ne se privent pas de lui tomber sur le dos en le traitant de crapaud qui pue et de demi-dragon. Brüssli va partir à l'aventure pour trouver le secret de ses origines. Et les secrets qu'il va découvrir vont lui causer de graves ennuis. Oui mais voilà : a-t-il fait les bons choix? L'adorable et fofolle Dorette, le costaud et filou Aldo l'aident-ils vraiment dans sa quête ? Et pourquoi Brüssli s'est-il encombré de ce lapin très crétin, égoïste et grossier qui attire tant les malheurs ? D'autant plus qu'une troupe de loups patibulaires semble avoir investi le château avoisinant et qu’un terrible monstre rôde dans la montagne... Une chose est sûre: notre ami n'a pas pris le chemin le plus paisible pour devenir le héros de ses rêves : le Grand Brüssli, le Conquérant.


À voir la couverture de l'album et la palette de couleurs pastel qui ont servi à composer sa maquette, on est loin de se douter que le contenu pourrait aussi plaire à un auditoire adulte. Cependant, en s'accordant quelques instants pour lire les premières planches du tome, le lecteur découvrira avec intérêt ce monde magique dans lequel Jean-Louis Fonteneau et Étienne Jung l'invitent. Ainsi, il se laissera emporter par le récit de péripéties du jeune Brüssli, qui a l'avantage d'être construit de façon à être accessible à un public de tout âge. wink

De ce fait, plus de dix ans après leur dernière réalisation commune, voilà que les deux auteurs se retrouvent pour livrer le premier tome d'une série d'aventures fantastiques qui se démarque de par son style graphique original et édifiant. Alors que leur dernière collaboration avait pour but de donner naissance à un documentaire en bande dessinée intitulé Au pays de Trémal (publié chez Doin Editeurs en 1995), ce nouveau projet permet notamment à Étienne Jung d'effectuer un retour à la scène de la BD franco-belge, un milieu qu'il avait délaissé depuis 2003, après la réalisation du premier tome de Gargouilles. smile

En bref, la lecture de ce premier tome laisse une très bonne impression qui, en plus d'être une invitation à lire la suite dans le prochain épisode, communique l'envie de découvrir les autres réalisations du dessinateur. winkthumb

ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article