Critique 356 - Lucille

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Ludovic Debeurme
Dessinateur : Ludovic Debeurme
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Éditeur : Futuropolis

Taille : Format A5
Dépôt Légal : 01/2006
ISBN : 2-7548-0051-4
Nb Pages : 550
Prix de détail : 48.50$ (27.90€)

Genre : Chronique; Prévention



Synopsis du site de Futuropolis
Page après page, Ludovic Debeurme nous invite à suivre au quotidien Lucille et Arthur, deux adolescents pour qui la vie n'est ni facile, ni douce. C'est avec justesse, émotion et pudeur qu'il va faire de nous des témoins, jamais des voyeurs, de ces deux vies chahutées.
À travers ce récit âpre, rigoureux et sans concession, Ludovic Debeurme ne joue pas le jeu du pathos ou du désespoir, au contraire il sait avec grand talent mettre en lumière la subtilité des sentiments de ses personnages, faire surgir l'énergie, la tendresse et l'amour qui pourront permettre à ces deux êtres en perdition de renaître.
En laissant au lecteur le temps d'appréhender ces personnages, en s'attachant à toutes les complexités de leur deux personnalités, Ludocvic Debeurme réussit à nous amener à un troublant sentiment de proximité avec ceux-ci.


En six mois, l'illustrateur de presse Ludovic Debeurme avait publié coup sur coup trois romans graphiques avec Céfalus et Ludologie chez Cornélius, entrecoupés de Mes ailes d'homme aux Éditions de l'AN 2. Après? Plus rien... Son absence fut remarquée, car pendant près de trois ans, l'auteur n'avait rien offert à ses amateurs. Ce silence fut brisé en début 2006 alors que l'auteur livra enfin une nouvelle oeuvre, participant du coup, avec son grand retour, à la renaissance de la maison Futuropolis.

Pour son come-back, l'auteur n'y est décidément pas allé avec le dos de la cuillère! Déjà, un premier regard au livre confirmera cette affirmation, car muni de ses 550 pages, cet album a une apparence qui a beaucoup plus de similitude avec un roman des éditions Robert Laffond qu'avec un tome traditionnel de BD! shock Ensuite, avec le sujet présenté dans cet album, il est presque impossible de rester indifférent envers les deux protagonistes, car Lucille souffre d'anorexie et Arthur est un misanthrope obsessif et compulsif. Mais ces maladies de l'esprit ne les empêcheront pas de ressentir une attirance l'un envers l'autre, une attirance qui se transformera en besoin, puis en amour. C'est ainsi que se déroule cette histoire présentée sous forme d'une accumulation de petites chroniques apparemment déliées au début, mais qui se rejoignent au moment où les deux jeunes se rencontrent. Illustré à travers plus de 500 petites planches sans cadres, la lecture de cet album s'effectue plus rapidement que le format ne le laisse croire, car chaque page ne comporte que quelques images et très peu de textes, et donc il arrive souvent de tourner plusieurs pages dans un délai fort rapproché, sans pour autant sauter quoi que ce soit du récit.

À la fois cru et touchant, cet album a tout pour être considéré comme une excellente bande dessinée de prévention... sauf son prix! En effet, du haut de ses 48.50$ (27.90€), il est carrément deux fois le prix d'une BD grand format, et même trois fois celui d'un titre de format régulier! shock Cette décision pourrait s'avérer coûteuse pour l'auteur autant que pour ses lecteurs déterminés! wink

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Laurent 10/11/2006 15:14

Effectivement le prix est un peu repoussant et c'est pour cette raison que j'ai attendu de le trouver en bibliothèque pour le lire... Et pourtant un pavé de 550 pages à 28 euros, ca fait un rapport prix/page très nettement inférieur à une bd classique de 48 pages à 12 euros !
En tout cas, cet album mérite d'être découvert ! Je suis impatient de lire le second tome qui cloturera peut-être ( ? ) cette série !