Critique 369 - Long voyage de Léna (Le)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Pierre Christin
Dessinateur : André Juillard
Coloriste : André Juillard
Editeur : Dargaud
Collection : Long Courrier

Taille : Grand format
Dépot Légal : 09/2006
ISBN : 2-205-05743-X
Nb Pages : 56
Prix de détail : 24.95$ (13.50€)

Genre : Roman graphique



Synopsis du site de Dargaud
Léna, une jeune femme brune, belle et solitaire, poursuit farouchement une étrange trajectoire qui l'emmène des fantômes de Berlin-Est aux confins de l'Australie, en passant par le labyrinthe d'un bazar syrien. Au fil de rendez-vous clandestins, l'errance intime de Léna tentant de redonner un sens à sa vie s'inscrit dans un complot terroriste dont on comprend peu à peu les enjeux mortels.

Cela faisait plusieurs années que les deux auteurs Pierre Christin et André Juillard avaient envie de réaliser une bande dessinée ensemble, et pour la cause, le scénariste de la série Valérian composa un récit qui allait donner la chance à l'auteur de Après la pluie de dessiner, une fois de plus, un roman graphique dont le rôle du personnage principal est accordé à une femme. Pour cette nouvelle histoire, toutefois, le récit est loin de ce qui a été présenté récemment par le dessinateur, et c'est donc dans un univers de souffrance muette et de vengeance que les auteurs invitent leurs amateurs à les suivre dans ce qui deviendra le long voyage de Léna.

À l'heure actuelle, André Juillard fait partie des favoris d'une grande sélection de lecteurs, car depuis ses débuts, il a enchaîné les succès les uns après les autres, autant avec ses séries historiques qu'avec ses romans graphiques plus personnels. De surcroît, avec la prise en charge de certains des derniers épisodes de Blake et Mortimer en plus de sa participation à l'excellente série Le Triangle Secret, l'auteur s'est plus d'une fois retrouvé parmi les plus grands vendeurs de l'année! Ainsi, dans cette nouvelle oeuvre, les amateurs de l'artiste seront fort certainement ravis, car c'est un Juillard en pleine forme qu'ils retrouveront à travers les 54 planches qui la constituent. De plus, avec le procédé de mise en couleurs directe qui rehausse l'apparence de chacune d'elles, c'est un vrai plaisir de parcourir les pages de l'album. smile

En bref, cette histoire complète mérite une attention particulière, non pas seulement pour la raison qu'elle est racontée à travers de très belles planches du dessinateur, mais aussi pour son intrigue au déroulement lent et intéressant. wink

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de certains autres albums de la collection Long Courrier:
arrow Lie-de-Vin
arrow Marée Basse
arrow Mourir au paradis
arrow Quintos
arrow Voleurs de villes (Les)

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Levengeur 10/11/2006 21:44

Salut ! j'aime bien ton blog et tes dessins! J'essaie aussi de faire un BLOG BD ( Blog amateur). Sois l'un des premiers lecteurs de mon blog! N'hésite pas à me commenter ! à Bientôt et merci!!
 
tu pourras critiquer ma BD librement :-)