Critique 372 - Cyclopes T.1 La Recrue

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Matz
Dessinateur : Luc Jacamon
Coloriste : Luc Jacamon
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 09/2005
ISBN : 2-203-39227-4
Nb Pages : 56
Prix de détail : 18.95$ (9.80€)

Genre : Anticipation; Guerre



Synopsis du site de Casterman
« En gros, tu es en train de me dire que tu es devenu une sorte de mercenaire et tu voudrais que je trouve ça bien ? » Mars 2054. Mariée de fraîche date, la jeune Tatiana s'inquiète des nouvelles orientations professionnelles de son mari Douglas. Celui-ci passe les derniers tests pour rejoindre les rangs de Multicoprs Security Inc., une sorte d'armée privée qui loue ses services et ses troupes à la communauté internationale. Sous mandat de l'ONU, Multicorps s'apprête par exemple à envoyer en Turquie un contingent de « soldats de la paix ». Mais au fait, quelle est au juste la vraie différence entre mission de maintien de la paix et guerre ouvertement déclarée ?

Les auteurs de la série à succès Le Tueur n'ont pas attendu longtemps avant d'effectuer un retour en scène avec une nouvelle série, et ce, pour le plus grand plaisir de leurs amateurs! smile En effet, un peu moins de deux ans seulement après la parution de l'ultime tome de leur série complétée, ils reviennent à la charge avec un tout nouveau concept, soit celui d'un monde futuriste dans lequel les armées individuelles de chacun des pays de l'ONU connaissent une surexploitation, et donc un surmenage des troupes. Ceci pousse donc l'Organisme à considérer l'outsourcing des responsabilités du maintien de l'ordre à des compagnies privées de mercenaires.

Ainsi, sur l'accord de la Turquie qui faisait face à des troubles en son pays, c'est donc la Multicorps Securita Inc. qui envoya une première équipe de ses agents privés, dont la nouvelle recrue David Pistoia, qui deviendra ainsi le personnage principal du récit de Matz. Tout comme c'était le cas avec leur série précédente, Luc Jacamon assure à la fois le dessin et les couleurs de cet album, et livre donc un titre de 54 planches qui est tout aussi appréciable à lire qu'à regarder. Le récit, dont la construction parallèle permet de faire connaissance avec les protagonistes, tout en découvrant le cadre dans lequel l'histoire évoluera, accroche le lecteur dès les premières pages et offre une excellente introduction à la série. winkthumb

En bref, soutenue avec brio par l'excellent dessin de Jacamon, cette nouvelle histoire imaginée par Matz réussit à captiver le lecteur dès le départ, et donc plaira incontestablement à tous les amateurs des travaux des artistes, mais aussi à ceux qui apprécient en général les histoires d'anticipation. thumbs

ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article