Critique 390 - 24: Nightfall, Part 1 of 6

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Mark Haynes & J.C. Vaughn
Dessinateur : Jean Diaz
Coloriste : Debora Carita
Lettrage : Sulaco Studios
Couverture A : Joe Corroney & Dave Bryant
Couverture B : Jean Diaz
Éditeur : IDW Publishing

Taille : Format US normal
Dépôt Légal : 11/2006
ISBN : <Aucun>
Nb Pages : 32
Prix de détail : approx. 4.80$ (3.99USD)

Genre : Polar/Thriller; Espionnage

Synopsis du site de IDW Publishing
Jack Bauer's rough days are not only contained to the medium of television. 24: Nightfall is a prequel to the ongoing hit Fox television series. Before the clock started ticking on season one, Jack Bauer was the head of an elite Special Forces team sent to take down the mass-murder, Victor Drazen- a most challenging task by any means, especially in the war-torn former Yugoslavia. Events quickly spiral out of control, as the hunters become the hunted - and the truth behind the pivotal Operation: Nightfall is revealed.

Après l'immense succès des adaptations cinématographiques reprenant certaines des séries classiques les plus populaires de comics américains, voici un exemple que la tendance peut aussi être inversée, alors que la série télévisée 24 des studios Twentieth Century Fox voit démarrer son quatrième récit sous forme de bande dessinée. winkthumb Or, pour cette nouvelle période de 24 heures chrono, tout porte à croire que les auteurs cherchent à attirer un grand nombre de lecteurs, car ils choisissent de raconter la fameuse mission de Jack Palmer qui l'avait fait affronter pour la première fois le dangereux personnage de Victor Drazen. Ce dernier, interprété par Dennis Hopper lors de la première saison de 24, et ancien commandant de la police secrète serbe, avait voulu se venger de la mort de ses fils en orchestrant un attentat contre le Sénateur David Palmer.

Ainsi, après un troisième tome plutôt moyen, dans lequel les événements furent présentés en cascade et sans vraiment bénéficier de scènes de développement adéquates - ou du moins, sensiblement équivalentes à la méthode de présentation de la télésérie -, il semblerait que les auteurs Mark Haynes et J.C. Vaughn aient appris de leurs erreurs, car ils livrent cette fois un nouveau récit à l'élaboration beaucoup plus étendue. Donc, contrairement au traitement des traditionnelles 24 heures en quarante-huit planches, à raison de deux maigres planches par heure du récit, voilà que les lecteurs ont droit à un total de six parties de 22 planches pour relater la même durée de temps. Cette augmentation du nombre de pages se traduit immédiatement en un récit bien plus intéressant à lire, et se rapprochant beaucoup plus de l'esprit de la série télévisée. smile

En résumé, les amateurs des saisons télévisées de l'agent Jack Bauer retrouveront ici, avec grand plaisir, plusieurs des protagonistes qui ont donné le ton initial à la série, car le récit qui y est présenté se déroule deux ans avant les événements de la première saison. Ils auront donc enfin l'opportunité de connaître les détails de l'Opération Nightfall, dont il a été fait mention à diverses reprises lors de la saison de lancement! thumbs

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série:
arrow 24 T.3 Midnight Sun

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article