Critique 404 - Drain #1 Decades

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : C.B. Cebulski
Dessinateur : Sana Takeda
Coloriste : Sana Takeda
Lettrage : Cory Petit de Virtual Calligraphy
Éditeur : Image Comics

Taille : Format US normal
Dépôt Légal : 11/2006
ISBN : <Aucun>
Nb Pages : 32
Prix de détail : 4.00$ (2.99USD)

Genre : Fantastique
 

Synopsis du site de Image Comics
Her clan destroyed, her family murdered by vampires, Chinatsu, a once-proud female ninja, had nothing left to live for... save revenge. In this centuries-spanning tale of bloodlust and betrayal, Chinatsu, now a vampire herself, tracks the dark lord that turned her all those long years ago. Immortality has only made her need for vengeance stronger as she follows him across the globe, through myriad time periods, battling the undead minions that rise up to stop her.

Avec un mélange intéressant d'histoire, de mythologie et de surnaturel, l'écrivain C.B. Cebulski, dont la mini-série de quatre épisodes intitulée X-Men Fairy Tales vient de prendre fin, revient à la charge avec cette nouvelle histoire mettant en vedette une jeune femme de 400 ans wink en quête de vengeance envers le vampire qui l'a transformée dans son état actuel, et ce, après avoir assassiné le reste de sa famille. Ayant été changée en créature de la nuit, Chinatsu parcourt donc le monde à la recherche du vampire qui a ruiné sa vie, tout en changeant fréquemment de nom et de lieu d'habitation, un peu à la façon de Connor MacLeod dans Highlander.

Pour la réalisation de ce récit de vampires ayant des saveurs d'art martial, le scénariste américain retrouve Sana Takeda, un illustrateur japonais avec lequel il avait réalisé le premier épisode sa précédente série. Alors que C.B. Cebulski fournit un récit digne de mention, enfin de ce qui peut être apprécié à travers les 22 premières planches offertes dans ce comic, ce qui vole incontestablement la vedette dans cette publication est le rendu graphique du dessinateur nippon. En effet, celui-ci effectue un travail si remarquable qu'il a pour résultat de captiver l'attention du lecteur dès la première page lue! smile

En résumé, voilà une nouvelle série qui ira chercher à la fois les amateurs de séries de vampires, mais aussi ceux d'art martiaux, car avec un tel amalgame de genres, qui de plus se détache des séries classiques de super-héros, les lecteurs pourront profiter d'un moment de lecture des plus originaux. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Aussi, pour les collectionneurs intéressés, ce premier épisode fut offert avec deux couvertures différentes:
arrow Couverture A de Sana Takeda, selon un ratio de livraison de 1:2 (affichée)
arrow Couverture B de Davind Finch, Danny Miki et Laura Martin, selon un ratio de livraison de 1:2

Publié dans Critiques

Commenter cet article