Critique 432 - Comme tout le monde T.1 Tome 1

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Denis Lapière & Pierre-Paul Renders
Dessinateur : Rudy Spiessert
Coloriste : Mathilda
Editeur : Dupuis
Collection : Expresso

Taille : Format normal
Dépot Légal : 10/2006
ISBN : 2-8001-3792-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Chroniques urbaines



Synopsis du site de l'éditeur
Parce qu'il est comme tout le monde, Jalil est exceptionnel !
Jalil n'en revient pas: le jour où il gagne la finale du jeu télé "Comme tout le monde", une jeune femme merveilleuse lui tombe dans les bras et sa vie se met à ressembler à un rêve. Comment se douterait-il que sa Claire adorée est une actrice prête à tout qui a pour mission de le séduire et de partager sa vie ?

Car à son insu, Jalil dispose d'un don aussi infaillible qu'inexplicable: quelle que soit la question posée, il donne toujours la réponse de la majorité. À lui seul, il est l'échantillon idéal, du pain béni pour les sondeurs d'opinion, en particulier ceux de la Somadi qui l'ont découvert. Le voici donc observé et testé en permanence par un énorme dispositif dont Claire est la pièce maîtresse.

Mais pour la comédienne, le challenge se révèle plus difficile que prévu. À vivre dans le mensonge, elle commence à perdre pied dans ses convictions et ses sentiments...


Alors que les studios cinématographies américains lancent, l'une après l'autre, les adaptations cinématographiques des aventures de leurs valeureux héros de comics superman, voila que les éditions Dupuis renversent la tendance, et offrent à leurs lecteurs, une adaptation en bandes dessinées du film Comme tout le monde réalisé par Pierre-Paul Renders et mettant en vedette Khalid Maadour dans le rôle de Jalil, et la québécoise Caroline Dhavernas dans celui de Claire. smile

Denis Lapière et Pierre-Paul Renders, lesquels se partageaient la charge de l'écriture du script pour le film, ont donc mis à double profit leur travail scénaristique, cette fois-ci en confiant à Rudy Spiessert la tâche de mettre en images le récit dramatique impliquant les deux jeunes protagonistes. Réalisé dans un genre qui fait un peu penser au style de dessin de Christopher, il est toutefois très clair, dès la lecture des premières planches, que le lecteur aura droit à un récit beaucoup plus intéressant et d'autant plus touchant que ce qui peut être lu dans les scénarii de ce dernier! wink

En résumé, cette première partie permet de rencontrer les personnages principaux de l'histoire selon une élaboration soignée qui réserve quelques surprises aux lecteurs n'ayant pas encore vu le film. En bref, ceci est un très bon album, vivement conseillé! winkthumb2

ok ok ok ½ /5

Lien vers les critiques de deux autres albums signés Denis Lapière:
arrow Luna Almaden
arrow Tif et Tondu T.43 Les Vieilles dames aux 100 maisons

Publié dans Critiques

Commenter cet article