Critique 437 - Compagnie des Glaces (La) - Cycle Cabaret Miki T.2 Otage des glaces

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Georges-Jean Arnaud, Pascale Sorin & Philippe Bonifay
Découpage : Olivier G. Boiscommun
Dessinateur : TieKo
Décors : Paolo Martinello & Jim Téhy
Encreur : Cyrille Ternon
Coloriste : Nausicaa
Couverture : Béatrice Tillier
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2006
ISBN: 2-87129-998-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Science-Fiction



Synopsis du site de Dargaud
Sans nouvelles de Lien Rag, Yeuse, son amie première danseuse au Miki, a décidé de le retrouver. Recherché pour meurtre, le glaciologue doit fuir sans cesse et, pour nourrir Jdrien, son fils mi-roux mi-humain menacé de mort, il doit accepter les boulots les plus dangereux. Accusé de sabotage, il ne retrouvera la liberté que s'il trahit un ami astronome en voie de refaire briller le soleil et donc de condamner à mort la Compagnie des Glaces...

En début d'été, l'équipe de réalisation regroupée sous le nom de Jotim avait livré le premier volume du deuxième cycle de La Compagnie des Glaces, et voici qu'ils présentent déjà le second volet de cette histoire de science-fiction relatant une version futuriste de notre monde où, suite à un important changement de climat, l'humain tel qu'on le connaît en peut plus survivre naturellement aux éléments extérieurs sans protection artificielle. Or, tout changement climatique entraîne une forme d'adaptation, et pour la cause, certains Hommes ont connu, à travers les âges, une forme de mutation, qui grâce au changement graduel de leur épiderme pour un cuir chevelu très dense, leur permet de survivre aisément aux températures glaciaires.

Toutefois, pour la majorité des gens n'ayant pas connu cette forme d'ajustement, ces êtres velus - communément appelés "les Roux" - sont considérés en tant que race inférieure, voire même à titre d'animaux sauvages, et il est ainsi fort mal vu de fraterniser avec eux. Néanmoins, cette façon raciste de penser n'est pas partagée de tous, et par conséquent, elle n'a pas empêché Lien de s'éprendre de Jdrou, une Rousse. De leur union est né un enfant métis qui, comme sont nom Jdrien l'indique, a hérité d'un équilibre parfait des gênes de ses parents, lui permettant ainsi d'avoir une apparence similaire à celle des Hommes lorsqu'il est habillé, tout en résistant naturellement au froid ambiant comme c'est le cas pour les Roux. Mais pour la Sécurité, Jdrien est considéré comme un animal nuisible représentant d'une union contre-nature, et c'est pour cette raison que Lien et son fils doivent fuir par tous les moyens ces représentants de l'Ordre qui les poursuivent...

Comme il est indiqué au 4e plat de l'album, ce tome 2 est en fait le neuvième de la série, si l'on tient compte des sept tomes du Cycle Jdrien précédemment parus. Adaptée d'une oeuvre littéraire de Georges-Jean Arnaud, cette bande dessinée parvient très bien à faire voyager ses lecteurs dans le monde imaginaire de l'auteur, et ce, grâce au fruit du travail collectif des membres de Jotim. Bien qu'il y ait eu une migration de certains des participants depuis les débuts de cette équipe, l'aspect visuel des albums livrés est demeuré plutôt constant, offrant du coup une forme de régularité visuelle pouvant être appréciée par les lecteurs. Enfin, pour les amateurs ayant pris goût au rythme de parution des publications américaines, voici une excellente opportunité de profiter du talent culturel et artistique du vieux continent, mais livré à une cadence deux à trois fois plus rapide que la majorité des productions européennes! winkthumb2

ok ok ok /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série:
arrow Compagnie des Glaces (La) - Cycle Cabaret Miki T.1 Le Peuple du sel

Publié dans Critiques

Commenter cet article