Critique 441 - Sur les traces de Dracula T.1 Vlad l'Empaleur

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Yves Huppen
Dessinateur : Hermann Huppen
Coloriste : Hermann Huppen
Éditeur : Casterman
Collection : Un Monde

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2006
ISBN-10 : 2-203-39161-8
ISBN-13 : 978-2-203-39161-1
Nb Pages : 72
Prix de détail : 27.95$ (14.75€)

Genre : Historique



Synopsis du site de Casterman
L'épopée sanglante de Vlad Dracula, dit l'Empaleur, prince de Valachie à la fin du Moyen-Age, nous est restituée par le trait inspiré d'Hermann. Le scénariste Yves H. s'est basé sur les recherches les plus récentes pour rendre au personnage sa vérité historique.

En guise d'introduction à cette série portant sur la thématique de Dracula, voici que, pour le premier de trois albums parus en 2006 chez Casterman, Yves Huppen choisit de partager la vedette avec nul autre que son propre père! smile Alors que les collaborations entre Yves H. et Hermann sont de plus en plus courantes, notamment avec la Trilogie USA (Liens de sang, Manhattan Beach 1957, The Girl from Ipanema) parue chez Le Lombard, et plus récemment, le treizième opus de la série historique Bois-Maury présentée chez Glénat, ce tome marque cependant leur première publication, autant pour le père que le fils, par l'entremise de la maison d'édition belge Casterman.

Le concept de cette trilogie est assez simple: offrir aux lecteurs trois sources d'information différentes afin de leur permettre d'arriver à démystifier le célèbre personnage de Dracula. Chacun des volets de cette série étant réalisé par un dessinateur différent, le scénariste a préféré mettre à profit le talent de Hermann pour l'illustration du chapitre ayant la plus forte saveur historique. Ainsi, pour les 62 planches du récit se déroulant entre 1430 et 1476, il est possible pour les lecteurs d'apprécier parmi les plus belles planches réalisées en couleurs directes par Hermann. Cette grande qualité graphique permet aisément de passer à travers certaines sections du récit, qui semble parfois avoir été bâti à partir d'une liste à puces de faits historiques.

En résumé, ce premier opus des récits retraçant le mythe de Dracula offre un plaisir de lecture qui est principalement dû à la qualité visuelle du travail très soigné de Hermann. Le récit, quant à lui, à défaut d'être captivant, offre cependant de nombreuses précisions historiques qui permettront au lecteur d'élargir ses connaissances au sujet du prince de Valachie, qui fut l'inspiration de Bram Stoker pour la genèse de son protagoniste. wink

ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article