Critique 451 - Sous-sols du Révolu (Les)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Marc-Antoine Mathieu
Dessinateur : Marc-Antoine Mathieu
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Éditeur : Futuropolis
Collection : Musée du Louvre

Taille : Format carré
Dépôt Légal : 10/2006
ISBN-10 : 2-75480-050-6
ISBN-13 : 978-2-75480-050-1
Nb Pages : 62
Prix de détail : 27.95$ (16.00€)

Genre : Roman graphique



Synopsis du site de Gallimard
Dans un futur indéterminé, à moins qu'il ne s'agisse d'un monde parallèle ou d'une autre dimension de la réalité, Marc-Antoine Mathieu nous entraîne dans les profondeurs du musée, dans les entrailles de l'institution... Nous suivons les pas du Volumeur, chargé de quantifier l'inquantifiable, et de son assistant Léonard. Ils vont arpenter les coulisses du plus grand musée du monde pour en prendre les mesures. Mais peut-on mesurer l'incommensurable ?

Plutôt que de confronter notre regard aux oeuvres conservées, Marc-Antoine Mathieu préfère traiter le musée comme une oeuvre à part entière et nous livre sa réflexion sous la forme d'un voyage à travers des lieux secrets et cachés qui en sont les rouages, la mécanique, la machinerie. De la salle des moulages à l'atelier des cadres, de l'atelier des copies à la salle-du-chef-d'oeuvre, nous sommes conviés à une visite originale et surprenante et nous allons à la rencontre de personnages aux activités curieuses et étrangement inquiétantes.


Toute personne ayant visité ne serait-ce qu'une petite section du Louvre en sera ressorti avec un inévitable sentiment de stupéfaction, car que ce soit par l'impressionnante sélection d'oeuvres et d'artéfacts historiques qui y sont exposés ou par l'immensité de l'emplacement et la quantité surréelle de salles d'exposition, le visiteur ne peut y effectuer un passage sans finir par se conscientiser à propos de la force et de la rigueur maintenue du temps sur le vivant. En effet, le Musée permet la découverte et l'observation de nombreuses oeuvres réalisées à divers moments de l'histoire de l'humanité, et alors qu'il est possible de prendre conscience de l'absence de certaines pièces pour des raisons de restauration ou d'exposition hors-site, il devient perturbant de chercher à s'imaginer la quantité phénoménale d'objets encore en étude, ou toujours en attente dans les sous-sols du Musée. coucou

C'est à partir de cette pensée que Marc-Antoine Mathieu raconte une fable dans laquelle un personnage se voit assigner la tâche de prendre l'inventaire des sous-sols du Révolu, en commençant par le tout premier niveau. Poursuivant laborieusement sa route de plus en plus en profondeur dans un interminable labyrinthe de pièces, il rencontre sporadiquement des employés du Musée qui se font un plaisir de lui expliquer leurs tâches ainsi que les raisons justifiant la disposition des objets confiés à leur garde. En plus de suivre le protagoniste à travers de multiples galeries casse-tête, des salles immensément grandes et des entrepôts sans fond, le lecteur pourra observer avec amusement que la plupart des noms donnés aux objets et aux personnes sont en fait des anagrammes de Le Musée du Louvre. smile

Bref, présentée dans un format carré fort peu commun, cette bande dessinée illustrée sans aucunement lésiner sur les détails du décor, permet d'effectuer un périple schizophrénique, selon l'imaginaire de Marc-Antoine Mathieu, dans la vaste étendue des sous-sols du Louvre! wink

ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article