Critique 484 - Moon Knight Vol.1 The Bottom

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Charlie Huston
Dessinateur : David Finch
Encreurs : Danny Miki, Victor Olazaba & Allen Martinez de Crime Lab Studios
Coloriste : fgd (Frank G. D'Armata)
Lettrage : Joe Caramagna de Virtual Calligraphy
Éditeur : Marvel
Collection : Premiere Edition

Taille : Format recueil US normal, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 12/2006
ISBN-10 : 0-7851-2186-2
ISBN-13 : 978-0-7851-2186-2
Nb Pages : 152
Prix de détail : 32.00$ (19.99USD)

Genre : Super-héros



Synopsis du site de Marvel
The Fist of Khonshu is back and badder than ever, courtesy of acclaimed novelist Charlie Huston and red-hot, fan-favorite artist David Finch.

Après une absence marquée de plus de 20 ans dans les séries mensuelles du catalogue de Marvel, en faisant abstraction, bien sur, des quelques one-shots parus au cours des années, voici le grand retour du personnage de Moon Knight, illustré par l'un des artistes les plus convoités dans le monde de la bande dessinée américaine. En effet, après avoir prolongé son contrat d'exclusivité avec la maison d'édition Marvel, l'excellent dessinateur physionomiste David Finch reprend avec enthousiasme le cours de l'histoire de ce super-héros original, afin de le faire renaître pour une troisième fois. smile

Appuyé du tout aussi talentueux Danny Miki et de son équipe d'encreurs du Crime Lab Studios, David Finch livre, dans ce premier recueil cartonné de grande qualité, les six premiers chapitres du récit à suivre composé par Charlie Huston. Originalement parus en début d'année 2006 sous forme de fascicules mensuels, il est enfin possible d'apprécier, sans publicités et sans interruptions, le retour sur scène du personnage de Moon Knight suite à une interminable lutte de ce dernier contre le désespoir et la désolation. En effet, après avoir subi des lésions importantes à ses genoux, l'homme qui incarnait le soldat de Khonshu avait ostensiblement tourné de dos à son Dieu, et croupissait misérablement dans un état de déchéance, lequel avait, à son tour, fait fuir presque tous ses amis et bien-aimés. Naviguant entre le réel et un univers schizophrénique, voici le récit de la renaissance du héros déchu qui, suite à un événement déclencheur, retrouvera son identité à travers un immuable désir de vengeance.

En résumé, ce retour inespéré du personnage de Moon Knight s'est vu attitrer une excellente équipe de réalisation qui a parfaitement su transmettre à une toute nouvelle génération de lecteurs l'ambiance de la série originale, ainsi que la complexité inhérente à la personnalité du protagoniste. Reste maintenant à voir comment ce personnage réagira dans le cadre de son prochain cycle, alors que celui le placera en plein coeur de la Civil War... wink

ok ok ok ½ /5

Lien vers les critiques de quelques autres réalisations signées David Finch:
arrow Moon Knight (Vol.2) #1 The Bottom, Chapter 1: The Fun Stuff
arrow Spider-Man Unlimited #14 Without a Trace/S.C.U.D.S.

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article