Critique 485 - Tournants dangereux

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Maïténa Burundarena
Dessinateur : Maïténa Burundarena
Coloriste : Maïténa Burundarena
Lettrage : Cursives
Traduction : Laura Ciezar
Éditeur : Métailié

Taille : Format ¾, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-86424-599-X
ISBN-13 : 978-2-86424-599-5
Nb Pages : 66
Prix de détail : 27.95$ (14.50€)

Genre : Humoristique



Synopsis du site de Métailié
La vie des femmes est faite de bien des courbes et des tournants. Les jeunes Déjantées de Maïtena ont vu le temps passer, le monde changer, et elles empruntent maintenant des chemins différents, plus complexes et plus intéressants. Aux classiques névroses féminines, enfants, corps, couple, s'ajoutent ici de nouveaux thèmes : certaines conduites sociales, les comportements contemporains, les modes, la consommation...

Maïtena porte sur ses contemporains un regard ironique et impitoyable qui laisse cependant une place pour la tendresse ou plutôt une légère mélancolie résignée.

Ces tournants dangereux nous invitent à nous conduire dans la vie avec un peu plus de sens de l'humour.


Illustré dans un style qui ne peut être envié que par quelques rares artistes de bandes dessinées, voici une collection de gags issus de l'observation satirique du comportement typique au genre féminin. Scénarisés avec l'emphase mise sur l'autodérision par l'illustratrice d'origine argentino-polonaise, ces gags furent originalement présentés dans le journal féminin argentin Para-Ti, pour ensuite être adaptés de l'espagnol argentin vers l'espagnol européen afin d'être publiés dans l'édition du dimanche du journal de Madrid appelé El País Semanal. coffee

Après quelques années, ces gags furent recueillis en deux tomes par l'éditeur espagnol Lumen, ainsi qu'aux éditions argentines Sudamericana, lesquels se vendirent à plus de 300'000 exemplaires, en tenant seulement compte des ventes en Argentine! bravo

Alors que ces pages humoristiques ont connu un réel succès auprès les lecteurs espagnols et argentins, la traduction française de ces gags tend à en amenuiser l'intensité, reléguant du coup ce tome à titre de lecture de plage, qui si par mégarde était oublié à l'hôtel ou sur un banc de train, la peine ressentie ne serait seulement liée qu'au montant d'argent plutôt élevé déboursé pour l'achat de l'album. confused

ok no /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article