Critique 488 - Djinn Int.1 Cycle premier: L'intégrale

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean Dufaux
Dessinateur : Ana Mirallès
Coloriste : Ana Mirallès
Éditeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 11/2006
ISBN-10 : 2-50500-015-8
ISBN-13 : 978-2-50500-015-0
Nb Pages : 208
Prix de détail : 64.95$ (38.00€)

Genre : Aventure; Conte historique



Synopsis du site de Dargaud
Le fabuleux trésor que la Turquie destinait à l'Allemagne en 1912 a-t-il été détourné par Jade, "La Favorite" du sultan d'Istanbul, et son amant, le diplomate britannique Lord Nelson ? Pour résoudre cette énigme, la jeune Kim Nelson va devoir revivre le destin aventureux de sa sulfureuse aïeule et braver de dangereux sortilèges au coeur des harems de l'Orient...

Comme à l'accoutumée, les éditions Dargaud ont profité de l'approche du temps des fêtes de l'année 2006 afin de faire reparaître certains albums de leurs meilleures séries sous un recueil intégral. L'une des séries qui a le plus profité de cette opération est celle de Djinn, scénarisée par Jean Dufaux et somptueusement illustrée par Ana Mirallès. Il est vrai qu'au cours du récit, la jeune protagoniste Kim Nelson commet des actes tout à fait incompréhensibles, lesquels ont tendance à faire remettre en question l'histoire racontée par Jean Dufaux. Cependant, la beauté des planches ont vite raison des quelques appréhensions suscitées, et gardent indéniablement le lecteur captivé. wink

Rapidement devenue l'une des séries les plus appréciées par les nombreux amateurs de bandes dessinées à caractère plus mature, Djinn se voit offrir un traitement de faveur, alors que les quatre premiers tomes constituant le cycle initial de ce récit sont repris dans leur intégralité. Or, en plus d'offrir un excellente occasion de faire connaître cette série à de nouveaux lecteurs, les planches des quatre albums se voient rééditées dans un plus grand format, permettant d'apprécier encore plus le superbe dessin de la talentueuse illustratrice. Aussi, comme si les auteurs avaient peur de ne pas en offrir assez à leurs lecteurs, ceux-ci ont choisi de couronner le tout d'un dossier de croquis et études de personnages de 16 pages, lequel est présenté à la fin de l'album. winkthumb

En bref, voici une aventure historique relatée à la méthode d'un conte, qui connaît à travers les quatre tomes de nombreux revirements de situation, mais qui retiendra surtout l'attention pour le superbe travail de l'artiste Ana Mirallès. smile

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres récits de Jean Dufaux:
arrow Murena T.5 La Déesse noire
arrow Rapaces T.* Je reviendrai
arrow Jessica Blandy T.24 Les Gardiens

Publié dans Critiques

Commenter cet article