Critique 535 - Toupet T.18 Toupet strike à mort !

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Christian Godard
Dessinateur : Albert Blesteau
Coloriste : Studio Leonardo
Éditeur : Dupuis

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-8001-3842-4
ISBN-13 : 978-2-8001-3842-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 14.95$ (8.50€)

Genre : Humoristique; Jeunesse



Synopsis du site de Dupuis
Toupet a encore frappé !
Adorable poupon blond, Toupet est surtout une véritable catastrophe sur (quatre) pattes. Il suffit qu'il soit dans les parages pour que chaque geste de la vie quotidienne déclenche une catastrophe. Toute la famille va en prendre pour son grade !

Derrière une apparente bonhomie et un dessin tout en rondeur, le verbe de Godard et le crayon de Blesteau sont toujours plus moqueurs. À travers les aventures de leur turbulent Toupet, ils brocardent allégrement des parents possessifs et surprotecteurs, des grands-parents plus que gênants et des voisins très encombrants. Un spectacle toujours drôle et parfois grinçant d'une famille... comme les autres !


Avec dix-huit albums au catalogue de cette série scénarisée par Christian Godard et illustrée par Albert Blesteau, ou pourrait enfin se permettre de croire que le jeune Toupet serait rendu à un âge adulte! Eh non! C'est en effet toujours le petit chérubin blond amateur de marteaux - ou autres objets contondants siffle - auquel le lecteur a droit dans cette nouvelle parution des éditions Dupuis! wink

Pour faire un peu changement, l'accent des gags de ce tome portent davantage sur la carrière de Robert, le père du jeune garçon, que sur ce dernier. Ce léger changement de cap (ne vous en faites pas, il est toujours bien présent, le petiot! bebe) accorde un peu plus de liberté aux auteurs, leur permettant du coup de passer un peu plus de temps avec d'autres personnages dans de courts récits se déroulant à l'extérieur du domicile familial. Ceci dit, les autres charmants personnages de la série ont quand même droit à leur moment d'attention, alors que chacun des autres membres de la famille étendue du jeune garnement vient faire son coucou dans l'une ou l'autre des histoires courtes. smile

Bénéficiant toujours de la mise en couleurs classique des magiciens du Studio Léonardo et du trait agréable d'Albert Blesteau, ce 18e album permet un moment de lecture agréable et amusant, et saura certainement plaire à un grand nombre de jeunes lecteurs. wink

ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série:
arrow Toupet T.17 Toupet en prend pour perpète

Publié dans Critiques

Commenter cet article