Critique 547 - Emperor's Castle T.1 Tome 1

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Sungmo Kim
Dessinateur : Sungmo Kim
Coloriste : <Aucun> - Noir et blanc
Éditeur : Netcomics

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 1-60009-057-5
ISBN-13 : 978-1-60009-057-8
Nb Pages : 184
Prix de détail : 11.99$ (9.99USD)

Genre : Manga; Polar



Synopsis du site de Netcomics
Chunhoo Kang lives in a world of crime, sex and intrigue. He's the Nihon Saikono Warrior, Japan's greatest fighter in the yakuza underworld. However, he's also Korean. He holds the title through Shi-Nan-Joo, a powerful and ancient martial arts from Korea. Haunted by past sins, Chunhoo abandons his crime life to search for the young woman and son he abandoned decades ago. His yakuza bosses are unforgiving. They want his honor and title back. Assassins trail him all the way back to Korea and Chunhoo resolves that he's not going to be anybody's servant anymore. He's going to become an Emperor, standing at the apex of his own empire. Who is the Emperor that Chunhoo seeks to become? Will he be for good or evil?

Scénariste : Sungmo Kim
Dessinateur : Sungmo Kim
Coloriste : <Aucun> - Noir et blanc
Éditeur : Akileos
Collection : Tengai

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-915168-55-5
ISBN-13 : 978-2-915168-55-6
Nb Pages : 188
Prix de détail : 14.95$ (7.50€)

Genre : Manga; Polar



Synopsis du site de Akileos
Chunhoo Kang vit dans un univers de crime, de sexe et de complots. Il est le guerrier Nihon Saikono, soit le plus grand combattant de la nébuleuse yakuza, bien qu'il soit Coréen. Il a acquis son titre grâce au Shi-Nan-Joo, un puissant et ancien art martial coréen. Hanté par son passé, Chunhoo Kang abandonne sa vie criminelle et part à la recherche de la femme et du fils qu'il a abandonnés il y a plus de dix ans. Mais ses patrons yakuzas sont impitoyables et veulent le destituer de son titre et lui prendre son honneur. Des assassins le pistent donc jusqu'en Corée, alors que Chunhoo Kang décide de ne plus servir aucun maître. Il veut devenir un empereur, trônant au sommet de son propre empire. Pendant ce temps en Corée, son fils, Sukgi, est l'homme qui monte dans la Baekhwa, une organisation criminelle coréenne. Il a tout : argent, femmes et pouvoir. Mais quand un crime déclenche un scandale national, le patron de Sukgi oblige celui-ci à assumer publiquement la responsabilité du meurtre. Le père et le fils se retrouveront-ils ? Et quel est cet empire que Chunhoo cherche à construire ? Par sa dureté et son action, Emperor's Castle est représentatif du travail d'un des auteurs coréens les plus populaires du genre.

En plus d'offrir, au sein de leur collection Tengai, une sélection de titres axés principalement pour la gente féminine, ainsi qu'une autre belle sélection visant les lecteurs les plus jeunes, voilà maintenant que les éditions Akileos accordent leur attention aux lecteurs plus âgés en leur offrant le premier des cinq tomes actuellement parus de la série Emperor's Castle. smile

Prenant part au Japon et en Corée, le récit dans lequel le lecteur se fait inviter par l'auteur Sungmo Kim relate l'histoire du guerrier Nihon Saikono qui, après avoir été de nombreuses années au service d'une puissante famille de Yakuzas, décide de prendre sa retraite et rentrer chez lui, en Corée. Cependant, les chefs de l'organisation yakuza ne voient pas cette démission de bon oeil, car on ne quitte pas si simplement ce type de "société" familiale! D'autant plus que, leur ayant caché ses origines coréennes, les chefs se sentent profondément offensés par le fait d'apprendre à cet instant que leur meilleur guerrier n'est pas du tout nippon! shock

Mélangeant l'action, les combats, ainsi que des aspects traditionnels du yakuza, ce manga dessiné avec beaucoup de soin par Sungmo Kim présente un récit qui, malgré ses petites failles de continuité, offre l'occasion de lire une aventure intéressante à forte teneur en arts martiaux et se déroulant dans le monde de la mafia japonaise. Visant un public de 16 ans et plus, il faudra toutefois noter que ce tome n'est pas à mettre entre toutes les mains! wink

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres tomes de la collection Tengai:
arrow Dragon Fall T.1 Le Commencement
arrow Dreaming (The) T.1 Tome 1
arrow Mark of The Succubus T.1 Tome 1

Publié dans Critiques

Commenter cet article