Critique 548 - Miss Pas Touche T.2 Du sang sur les mains

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Hubert Boulard
Dessinateur : Kerascoët (Marie Pommepuy & Sébastien Cosset)
Coloriste : Hubert Boulard
Éditeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 2-205-05902-5
ISBN-13 : 978-2205-05902-1
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Polar



Synopsis du site de Dargaud
Après la mort de sa soeur, Blanche continue de mener son enquête dans une maison close, « le Pompadour », qui semble avoir un lien avec cette disparition.

Blanche y fait la connaissance de personnages souvent hauts en couleur et, parfois, particulièrement inquiétants, comme celui que l'on appelle « Monsieur ». Blanche pense avoir affaire à l'assassin de sa soeur, mais rien n'est vraiment sûr. Et que penser de « Joli Coeur », autre personnage dangereux, tout comme « Le Rouquin » qui s'avère tout aussi tordu ? Et que dire de Judith qui semble tenir les filles d'une main de fer sans oublier l'énigmatique Miss Jo dont le rôle sera ici déterminant ? D'abord apparue comme une oie innocente, Blanche basculera elle même dans une violence irréversible, prête à tout pour découvrir enfin la vérité...


Dans le premier volet de ce diptyque signé Hubert et Kerascoët, le lecteur avait été témoin de l'horrible destin que deux hommes avaient réservé à la soeur de Blanche. En effet, alors que la jeune femme était nonchalamment partie profiter d'une belle soirée d'été, elle fut enlevée, séquestrée, puis plus tard retrouvée morte dans les sous-bois, son corps violemment mutilé. Ayant pris sur elle de retrouver l'assassin de sa soeur, Blanche remonte une piste qui la mène jusqu'à la maison close Le Pompadour. Maintenant, plus rien ne compte pour elle, mise à part la vengeance qu'elle attend impatiemment d'exercer... evilgrin

Élu en tant que l'un des dix nominés pour le prix Bédélys d'Or de 2006, ce premier tome avait retenu l'attention de nombreux lecteurs autant au Québec qu'en Europe pour l'originalité et la solidité du scénario de Hubert Boulard. Ce dernier, qui occupe le double rôle de scénariste et de coloriste pour la réalisation de ce diptyque, partage les honneurs de la création avec Marie Pommepuy et Sébastien Cosset qui, signant sous le nom de plume Kerascoët, livrent un dessin réalisé à quatre mains dans un style naïf et bien en vogue par les temps qui courent. Ce rendu graphique particulier pourrait décidément ne pas plaire à tous les habitués d'un dessin plus classique. Cependant, en accordant une petite chance à l'album, ces derniers découvriront rapidement qu'ils seront pris d'un inéluctable intérêt pour le sort de la jeune protagoniste, au point tel que le dessin prendra une dimension tout à fait secondaire, soit limitée à l'action de véhiculer le récit intriguant de l'auteur. wink

Cette deuxième partie clôt donc l'histoire de Miss Pas Touche, d'une façon qui est tout à fait à la hauteur de la précédente, tout en apportant aux lecteurs une fin digne d'intérêt et divertissante à lire! winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de cette série:
arrow Miss Pas Touche T.1 La Vierge du bordel

Ainsi que vers la liste des nominés des prix Bédélys pour les années 2004, 2005 et 2006:
arrow Bédélys 2006
arrow Bédélys 2005
arrow Bédélys 2004

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent 11/05/2007 21:38

Et la bonne nouvelle pour le fan que je suis, c'est qu'un nouveau diptyque verra le jour... :-)