Critique 555 - Clifton T.20 Elémentaire, mon cher Clifton

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Bob De Groot & Michel Rodrigue
Dessinateur : Michel Rodrigue
Coloriste : Liliane Labruyère-Denayer
Éditeur : Le Lombard

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 11/2006
ISBN-10 : 2-80362-084-7
ISBN-13 : 978-2-80362-084-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 15.95$ (8.70€)

Genre : Polar; Humoristique



Synopsis du site de Le Lombard
Qu'on emboutisse la Rolls de Clifton, passe encore. Mais que le chauffard lui enlève Jade, sa charmante assistante : alors ça, ça n'est pas digne d'un gentleman !

La situation se complique encore un peu quand débarque un médecin qui prétend pouvoir tout expliquer par une histoire de voyage dans le temps. Mais voici que Scotland Yard apprend à notre héros que la trace du kidnappeur est retrouvée. Seul petit bémol, l'homme est né en... 1861 ! Et si ledit «Dr. Watson» n'était pas si fou qu'il y paraît ? La réponse attend Clifton en 1912 !


Quand, en 1961, le maître à dessiner Raymond Macherot, qui s'est toujours refusé à sombrer dans la routine, avait présenté pour la première fois son nouveau personnage, le détective Harold Wilberforce Clifton, jamais il n'aurait pu imaginer que celui-ci aurait vécu de si nombreuses aventures, et aurait eut à faire face à autant de bandits malotrus!. Car, abandonné par l'auteur après seulement trois albums, ce héros, aujourd'hui devenu un mythe de la bande dessinée franco-belge, aurait pu connaître un sort fatalement différent! Or, Raymond Macherot a toujours été très en avance sur son temps, ce qui fait que ce n'est qu'une dizaine d'années plus tard que le personnage prit vraiment son envol, alors que deux jeunes auteurs de l'époque, Turk et Bob De Groot, reprirent le personnage sur un scénario de Greg. Par après, ces deux papas de Robin Dubois et de Léonard le génie ont su rebâtir efficacement les fondations du personnage, et aussi développer toute la finesse de l'enquêteur britannique. Si bien que quarante-cinq ans plus tard, Clifton est toujours là pour venir en aide aux gens en péril! wink

Après avoir laissé Bédu se charger, autant au niveau du dessin que du scénario, de l'évolution de la série pendant quelques tomes, Bob De Groot est revenu à la charge en 2003 afin de relancer, pour une deuxième fois dans sa carrière scénaristique, les aventures de l'enquêteur, accompagné cette fois-ci de son nouveau complice Michel Rodrigue. Se relevant tous les deux du malheureux insuccès qu'ils connurent avec leur série Doggyguard, ils décidèrent de redynamiser la série qui avait connu un arrêt de huit ans en créant le nouveau personnage de Jade, laquelle a depuis rejoint Miss Partridge à titre de d'incontournable personnage de soutien aux enquêtes du Lord anglais. smile

Ce vingtième tome, marquant un moment clé dans l'historique de publication de la série, avait été présenté aux lecteurs agrémenté d'un concours les invitant à trouver, au sein de l'album, les dix références aux tomes précédents qui s'y trouvent. Alors que la possibilité de participation officielle à ce concours a pris fin à la fin de janvier 2007, rien n'empêche les amateurs de la série de s'amuser à retrouver les indices, si ce n'est que pour réaliser qu'il serait intéressant de relire les aventures précédentes, car le souvenir que l'on a de celles-ci peut en effet être plutôt lointain! wink

Enfin, ceci dit, depuis la parution du 18e tome de Clifton, le dessinateur Michel Rodrigue ne fait qu'accumuler les succès, permettant ainsi aux amateurs de "dessin rond" d'avoir le plaisir de lire de nouvelles aventures amusantes de deux grands héros de la bande dessinée belge, avec les renaissances respectives de Clifton et de Cubitus. À lire! winkthumb2

sherlock sherlock sherlock /5

Liens vers les critiques des deux autres albums signés Michel Rodrigue:
arrow Cubitus (Les nouvelles aventures de) T.1 En avant toute !
arrow Cubitus (Les nouvelles aventures de) T.2 Un chien peut en cacher un autre

Ainsi que vers celles des deux autres tomes signés Bob De Groot:
arrow Léonard T.36 Le Génie se gondole
arrow Léonard T.37 C'est parti, mon génie !

Publié dans Critiques

Commenter cet article