Critique 559 - Biggles T.14 Chappal Wadi

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Michel Oleffe
Dessinateur : Eric Loutte
Décors : Daniel Bay
Coloriste : Studio Sylvaine Scomazzon
Éditeur : Le Lombard

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 12/2006
ISBN-10 : 2-80362-221-1
ISBN-13 : 978-2-80362-221-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 17.95$ (9.80€)

Genre : Aventure



Synopsis du site de Le Lombard
Quand aide humanitaire rime avec sombre guerre... Parti en « congé prolongé », Biggles compte bien profiter des charmes de la Toscane en compagnie de son ami Algy. Cette quiétude prend fin lorsque leurs hôtes reçoivent un S.O.S. d'Adrianna, leur fille aînée. Cette dernière est en mission humanitaire au Chappal Wadi, une région limitrophe du Cameroun, où la guerre et la sécheresse font rage dans le tumulte qui a suivi la déclaration d'indépendance. Pour une raison encore inconnue, l'aide qu'apportent Adrianna et les siens n'est pas du goût de tout le monde. Mais la famille Zamboni possède un atout dans sa manche : son hôte Biggles, qui n'hésitera pas à reprendre le manche à balai pour voler au secours d'Adriana.

Le chef d'escadrille James Bigglesworth, mieux connu auprès des lecteurs sous le nom de Biggles, est sans doute l'aviateur le plus célèbre de l'univers romanesque. Depuis sa création au début des années 1930 par le capitaine William Earl Johns, ses aventures n'ont cessé de passionner les lecteurs de nombreux pays, même qu'en 1964, les statistiques de l'UNESCO citaient Biggles comme le héros le plus populaire de la littérature mondiale pour adolescents. Plus de 100 titres de la série ont été publiés en anglais, et beaucoup ont été traduits dans la plupart des langues européennes, dont 80 en français, et un nombre impressionnant de 91 en néerlandais! bravo

En 1990, ce fut au tour du monde de la bande dessinée franco-belge d'accueillir le héros alors que Francis Bergèse réalisa la première adaptation d'une histoire de W.E. Johns. Le roman Sergeant Bigglesworth C.I.D., publié en 1947, a ainsi connu un deuxième souffle alors qu'il parut chez Claude Lefrancq Éditeur sous son titre français Le Cygne jaune. Grâce au remaniement des titres par les éditions Le Lombard, cet album figure aujourd'hui en cinquième place dans la liste des aventures du protagoniste, au sein d'un catalogue subdivisé en deux catégories de tomes. La première série ne contient donc maintenant que les aventures de l'aviateur, tandis que sont regroupés dans la série Biggles raconte... les autres tomes à caractère historique. smile

Voici un tableau permettant de s'y retrouver dans les numéros des albums, en prenant pour modèle la nouvelle réédition chez Le Lombard:
Série Titre Édition originale
Biggles 1. Oasis perdue 1 Éditions Miklo N°15
Biggles 2. Oasis perdue 2 Éditions Miklo N°18
Biggles 3. Bal des Spitfire (Le) Claude Lefrancq Éditeur N°3
Biggles 4. Squadron Biggles Claude Lefrancq Éditeur N°6
Biggles 5. Cygne jaune (Le) Claude Lefrancq Éditeur N°1
Biggles 6. Pirates du Pôle Sud (Les) Claude Lefrancq Éditeur N°2
Biggles 7. Vol du Wallenstein (Le) Claude Lefrancq Éditeur N°5
Biggles 8. 13e dent du diable (La) Éditions Miklo N°9
Biggles 9. Dernier Zeppelin (Le) Claude Lefrancq Éditeur N°7
Biggles 10. Épée de Wotan (L') Éditions Miklo N°11
Biggles 11. Neiges mortelles Éditions Miklo N°13
Biggles 12. Feu sur la Provence 1 Inédit
Biggles 13. Feu sur la Provence 2 Inédit
Biggles 14. Chappal Wadi Inédit
Biggles raconte 1. Bataille d'Angleterre (La) Claude Lefrancq Éditeur N°4
Biggles raconte 2. Bataille de France (La) Claude Lefrancq Éditeur N°8
Biggles raconte 3. Bataille des Malouines (La) Éditions Miklo N°10
Biggles raconte 4. Roland Garros Éditions Miklo N°12
Biggles raconte 5. Saint-Expéry Inédit
Biggles raconte 6. Frères Wright (Les) Inédit
Inédit # Alias W.E. Johns Éditions Miklo N°14
Inédit # Pilote de la R.A.F. Éditions Miklo N°17

Enfin, pour en venir à l'album en titre, le quatorzième de la série régulière aux éditions Le Lombard, les lecteurs ont droit, avec cette nouvelle aventure, à une bande dessinée bigrement et incontestablement bien dessinée! D'un style classique et portant une très grade attention aux détails des aéronefs, ainsi qu'à ceux des véhicules de toutes sortes, l'art d'Eric Loutte mérite décidément le détour, car il offre la possibilité d'admirer un rendu graphique superbement réussi, autant au niveau de la machinerie que des personnages et autres décors. Aidé de Daniel Bay à la réalisation des décors et du soin du Studio Sylvaine Scomazzon pour la mise en couleurs, l'auteur présente, à travers 46 planches, un récit qui aurait amplement profité de quelques pages de plus! En effet, l'histoire bénéficie d'une introduction amusante et élaborée, reçoit un traitement fort dégourdi pour le développement de l'histoire, mais ne se fait accorder qu'une fin succincte et parachutée. sad

En bref, malgré sa fin précipitée, cette bande dessinée est bien plaisante à lire, sans oublier qu'elle offre l'occasion de profiter d'une autre superbe réalisation graphique de Eric Loutte! wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique des tomes précédents de la série Biggles:
arrow Biggles T.12 et T.13 Feu sur la Provence, Parties 1 et 2

Publié dans Critiques

Commenter cet article