Critique 587 - Moréa T.5 La Brûlure des ténèbres

Publié le par Katy Van den Broele

Scénaristes : Arleston (Christophe Pelinq) & Dominique Latil
Dessinateur : Thierry Labrosse
Coloriste : Christian Goussale
Éditeur : Soleil

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 2-84946-600-X
ISBN-13 : 978-2-84946-600-1
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Aventure; Science-Fiction



Synopsis du site de Soleil
Cuba. La richissime famille Doloniac est assassinée. Seule Moréa, immortelle, en réchappe. Elle hérite d'une des plus puissantes méta-nationales, la DWC ; et se retrouve ainsi au coeur d'un terrible complot. Ses adversaires sont prêts à l'attaquer sur tous les terrains, y compris de l'intérieur ! Mais heureusement, elle parvient à dénouer les ficelles tirées dans l'ombre par Grégoire Nonce, son ancien employé et instigateur de cet hostile OPA (Opportuniste Plan d'Attaque). Bien décidée à régler ses comptes, elle se lance à sa poursuite jusqu'en Afrique où la situation, déjà complexe, risque fort de devenir explosive...

Dans ce nouvel album, notre belle aventurière se rend en Afrique à la poursuite de Grégoire Nonce, ancien directeur de DWC industries. Moréa devra cependant faire face à un comité d'accueil plutôt explosif pendant que Lara Minellis tentera de profiter de l'absence de sa patronne pour assouvir sa soif de pouvoir.

La brûlure des ténèbres offre aux lecteurs la conclusion de l'intrigue amorcée dans le tome précédent Un parfum d'éternité, et le suspense provoqué par les agissements de Grégoire Nonce réussit à tenir en haleine le lecteur grâce à un scénario bien ficelé. Toutefois, on peut être un peu déçu qu'il n'y ait pas de développement concernant la guerre que se livrent inlassablement les anges et les dragons. En effet, cette lutte presque mythique pour le futur de l'humanité faisait en grande partie l'originalité de cette série...

Espérons donc que le prochain tome ne se limitera pas à faire de Moréa une version féminine de Largo Winch car même si cet album-ci est très bon, les auteurs nous ont habitués à l'excellence... wink

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série Moréa:
arrow Moréa T.4 Un parfum d'éternité

Ainsi que vers celles concernant d'autres titres scénarisés par Arleston:
arrow Conquérants de Troy (Les) T.1 Exil à Port-Fleuri
arrow Lanfeust des Étoiles T.5 La Chevauchée des bactéries
arrow Naufragés d'Ythaq (Les) T.3 Le Soupir des étoiles
arrow Trolls de Troy T.9 Les Prisonniers du Darshan (I)

Publié dans Critiques

Commenter cet article