Critique 595 - Complexe du chimpanzé (Le) T.1 Paradoxe

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Richard Marazano
Dessinateur : Jean-Michel Ponzio
Coloriste : Jean-Michel Ponzio
Editeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépot Légal : 04/2007
ISBN-10 : 2-205-05903-3
ISBN-13 : 978-2205-05903-8
Nb Pages : 56
Prix de détail : 21.95$ (13.00€)

Genre : Science-fiction



Synopsis du site de Dargaud
2035... Une étrange capsule spatiale s'abîme dans l'océan Indien et est récupérée par l'US Navy. Lorsque les deux rescapés déclinent leur identité, ils sont immédiatement mis au secret.
Hélène Friedman est chargée de les interroger. Elle doit bientôt se rendre à l'évidence, les deux survivants sont bien Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Mais alors qui sont les hommes revenus de la mission Apollo, 64 ans plus tôt ?
Une mission lunaire est organisée pour découvrir l'origine de ce mystère. Hélène s'engage pour une mission qui la mènera bien au-delà de ses espérances...


Amateurs de la série télévisée The Twilight Zone (Au-delà du réel) réjouissez-vous! Cette nouvelle série mettant en vedette une équipe de la NASA rappelle, en effet, le genre de récit présenté dans ces émissions fort appréciées à l'époque. Prenant place dans un futur pas trop éloigné d'aujourd'hui, les compressions budgétaires apportées par le sénat américain à l'agence spatiale font en sorte que les missions d'exploration humaine sur la planète rouge sont reportées d'au moins 30 ans, au grand désespoir de Hélène Friedman, le personnage principal de ce récit. Or, quelque part au nord du Madagascar, un objet non identifié traverse la stratosphère, puis l'atmosphère avant de finir sa course dans l'eau salée de l'océan Indien. secoue

Présentée en grand format par les éditions Dargaud après avoir connu une prépublication dans le mensuel Bo Doï de février à avril 2007, la première partie de cette nouvelle série de bandes dessinées de science-fiction communique, dès les premières pages lues, une ambiance sombre, voire même angoissante, qui se traduit chez le lecteur par un intérêt croissant porté envers le sort des protagonistes. Avec des réactions naturelles attribuées autant au niveau des jeunes personnages secondaires que chez les membres de l'expédition, il est clair que le scénariste Richard Marazano a pris un grand soin à peaufiner son script, lequel profite à son tour d'une très belle réalisation de la part de l'artiste Jean-Michel Ponzio. winkthumb2

En bref, voici un excellent départ pour cette nouvelle série de science-fiction, qui par ailleurs, comprend un avant-propos saisissant et sans ménagements de Xavier Dorison! wink

ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article