Critique 597 - S.T.A.R. T.5 Nanotechs

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Patrick Delperdange
Dessinateur : Thierry Cayman
Coloriste : Thierry Cayman
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2006
ISBN-10 : 2-203-39244-4
ISBN-13 : 978-2-203-39244-1
Nb Pages : 48
Prix de détail : 18.95$ (9.80€)

Genre : Polar/Thriller; Scientifique



Synopsis du site de Casterman
Nora, Claire et Marc, les trois membres de l'équipe du S.T.A.R., dispersée à la fin de leur mission précédente, sont à nouveau réunis par Delafontaine, responsable de Pharmanova pour l'Europe. Ses ingénieurs ont mis au point un procédé de réparation cellulaire révolutionnaire, fondé sur les recherches de pointe en matière de nanotechnologie, et qui pourrait permettre de prolonger la vie humaine de plusieurs dizaines d'années. Mais le résultat de leurs travaux, transitant des U.S.A. jusqu'en Europe par porteur, a malheureusement été volé. Aidé de Nguyen Hou Hsiao Hsoi, l'un des scientifiques à l'origine de ces robots nanotechnologiques, le S.T.A.R. se met en quête de la mallette dérobée. Ce qu'ils ne peuvent deviner, c'est que celle-ci a été ouverte et que son contenu - des nanorobots - a infiltré le corps du voleur, avec des effets bien différents de ce que leurs concepteurs avaient imaginé... Une aventure palpitante directement inspirée des travaux scientifiques les plus récents - ou comment valoriser les avancées de la science tout en mettant en garde contre les dangers qu'elles recèlent.

Dans les quatre précédents tomes de cette série, les auteurs avaient présenté un récit dont les événements étaient à suivre du premier jusqu'au quatrième tome. Faisant vivre à leurs scientifiques de la S.T.A.R. (Sciences, Technologies, Analyses et Recherches) une aventure extraordinaire, surtout tenant compte du milieu dans lequel ils travaillent, les auteurs n'ont pas hésité à faire connaître un sort peu enviable à certains de leur protagonistes, ce qui s'est traduit par une évolution continuelle et inattendue de l'histoire relatée, jusqu'aux faits marquants dépeints dans Comme le cheval entravé. secoue

Après s'être appuyé sur l'expertise de Dominique de Hollogne, alias Dhomi, puis de Franck Gureghian des Color Twins pour la mise en couleurs et la correction de son dessin parfois imprécis, Thierry Cayman opte de réaliser seul, pour la première fois, la mise en couleurs des 44 planches de ce tome. On remarque donc un changement dans le teint des personnages, ainsi qu'à quelques endroits dans l'effet de profondeur, mais autrement, le résultat général est plutôt satisfaisant. En ce qui concerne le récit de Patrick Delperdange, alors qu'il n'est pas nécessaire de lire le cycle précédent avant de profiter de ce nouveau chapitre dans les aventures des protagonistes, il n'en demeure pas moins préférable de les avoir lus afin de capter les nuances dans les comportements des personnages, ainsi que les décisions que certains d'entre eux prennent lors de situations clés. smile

En bref, maintenant toujours un aspect fort scientifique dans l'élaboration du récit, les auteurs offrent ici une nouvelle aventure au développement classique, véhiculée par une réalisation convenable, pour donner un résultat final qui n'est vraiment pas mauvais! wink

ok ok ok /5

Liens vers les critiques de certains autres albums de la collection Ligne Rouge:
arrow Agence (L') T.2 Dossier Pazuzu
arrow Boro, reporter photographe (Les Aventures de) T.1 La Dame de Berlin
arrow Cyclopes T.2 Le Héros
arrow Élysée République T.1 Secret Présidentiel
arrow Malone T.1 Faux pas
arrow Nero T.1 La Cinquième victime
arrow Trilogie Noire (La) T.2 Le Soleil n'est pas pour nous

Publié dans Critiques

Commenter cet article