Critique 613 - Cassio T.1 Le Premier assassin

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Stephen Desberg
Dessinateur : Henri Reculé
Coloriste : Henri Reculé
Éditeur : Le Lombard

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 06/2007
ISBN-10 : 2-8036-2259-9
ISBN-13 : 978-2-8036-2259-7
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Polar; Historique



Synopsis du site de Le Lombard
145 après J.-C. Lucius Aurelius Cassio, un des hommes les plus riches et les plus influents de Rome, est victime d'une conjuration. Au coeur de sa propre demeure, quatre assassins masqués le frappent de leur poignard. Près de deux mille ans plus tard, l'enquête commence. L'archéologue Ornella Grazzi découvre des parchemins de la main de Cassio. Elle cherche, page après page, à dévoiler les visages des quatre meurtriers. Et bientôt, une figure étrange, puissante, surgit lentement du passé. Cassio. Sa mort. Et sa vengeance.

Il y a plus de 1860 ans, un jeune avocat se faisait traîtreusement assassiner dans sa demeure à Rome. Ayant été l'un des hommes parmi les plus puissants de son époque, sa disparition et l'enquête qui en découla avaient été considérablement documentées; mais encore à ce jour, nul ne connaît l'identité de ses assaillants. Les recherches archéologiques entreprises par Ornella Grazzi, pourront-elles permettre de lever le voile sur ce mystère vieux de dix-neuf siècles? donnowhy

Le premier tome de cette nouvelle série de polar historique marque la quatrième association entre l'artiste Henri Reculé et le scénariste Stephen Desberg, lesquels se retrouvent après avoir d'abord livré, en 1998, le diptyque Le Crépuscule des Anges, puis dès 2001 la série fantastique Les Immortels chez Glénat, avant de passer, avec Johan de Moor, à la réalisation de l'adaptation en bandes dessinées de l'histoire de Mowgli dans Le Dernier Livre de la Jungle, dont le dernier chapitre a vu le jour en mars 2007 dans la collection Polyptyque aux éditions Le Lombard. smile

Forts de cette riche collaboration, les deux auteurs entament donc ce nouveau récit au plus grand plaisir des lecteurs, qui auront en effet l'occasion de lire le premier chapitre d'une oeuvre naviguant sur deux fronts, avec des événements ayant eu lieu au IIe siècle, entrecoupés d'autres se déroulant dans le temps présent. Illustrée avec un plus grand soin, ce qui donne un résultat de loin supérieur à celui observé pour sa collaboration avec Johan de Moor, c'est l'artiste ayant réalisé les cinq tomes de la série historique Castel Armer que l'on retrouve en grande forme dans ce tome, où il réalise à la fois le dessin et les couleurs des 46 planches de l'album. Le récit, quant à lui, vient chercher le lecteur dès les premières pages, le captivant ainsi tout au long de sa lecture, laquelle devra malheureusement s'interrompre à la dernière page du tome avec les mots "À suivre" non inscrits, mais fortement sous-entendus! wink

En bref, voilà une nouvelle série possédant un caractère intéressant et qui démarre en trombe. Ce premier opus ne manquera pas de plaire aux amateurs de séries telles que Muréna, pour le retour sur l'époque de l'Empire Romain, ou encore, Les Fils de la Louve, pour ce qui a trait à la construction sur deux périodes de temps. winkthumb2

ok ok ok ok /5

Liens vers les critiques de quelques tomes des séries mentionnées plus haut:
arrow Fils de la louve (Les) T.1 La Louve de Mars
arrow Fils de la louve (Les) T.2 La Louve de Feu
arrow Murena T.5 La Déesse noire
arrow Murena T.6 Le Sang des bêtes

Ainsi que vers celles de quelques autres parutions récentes signées Stephen Desberg:
arrow Black Op T.3
arrow I.R.$. T.9 Liaisons romaines
arrow Jimmy Tousseul (Les Nouvelles Aventures de) T.1 Blanc et Noir
arrow Mic Mac Adam (Les Premières aventures de) Vol.3 Le Livre de Soufre
arrow Rafales T.2 L'Évolution
arrow Scorpion (Le) T.7 Au Nom du Père

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article