Critique 619 - Orchestre des doigts (L') T.2 Volume 2

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Osamu Yamamoto
Dessinateur : Osamu Yamamoto
Coloriste : - Noir & Blanc
Lettrage : Gbone
Traduction : Satô Naomiki & Marie Saskia Raynal
Éditeur : Milan
Collection : Kankô

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-7459-2586-5
ISBN-13 : 978-2-7459-2586-2
Nb Pages : 252
Prix de détail : 19.95$ (11.00€)

Genre : Manga; Roman graphique; Historique



Synopsis du site de Dimédia
Takahashi a enfin pris ses marques dans la grande école d'Ôsaka pour enfants sourds et aveugles. Mais le combat n'est qu'à moitié gagné et Takahashi a pris la juste mesure des limites de son enseignement. Apprendre en effet la langue des signes aux enfants les aide à mieux se comprendre et s'exprimer, mais ne préjuge en rien de leur aptitude à se faire comprendre de leur famille.

En complément à cette fiction, et pour une meilleure compréhension des questions touchant à la surdité en France et à la LSF (Langue des Signes Française, pratiquée par les Sourds français), des spécialistes viendront apporter leur contribution par des articles sur ces questions dans chaque volume. Il faut également noter que la langue des signes utilisée dans ce manga est celle pratiquée au Japon mais diffère de la LSF.


Le premier opus de cette nouvelle série de mangas, au dessin fort similaire à celui de l'excellent Jirô Taniguchi, avait permis de rencontrer les principaux protagonistes de l'histoire, alors que l'artiste Osamu Yamamoto invita ses lecteurs à retourner au début du siècle dernier afin de partager la destinée de Kiyoshi Takahashi, maintenant professeur dans une école pour sourds et muets, ainsi que, plus particulièrement, celle du jeune Issaku qui découvre, pour la première fois à travers le langage des signes, le moyen de communiquer avec les gens qui l'entourent. smile

Les fondements du récit bien appuyés, l'auteur continue de relater les vies de ses personnages de papier, mais cette fois-ci, il en profite pour dénoncer une triste période dans l'histoire de son pays. En effet, peu après la fin de la Première Guerre Mondiale, le peuple nippon faisait face à une grave pénurie de riz. Alors que les riches marchands en profitaient pour écouler leurs stocks à grand profit, les pauvres n'arrivaient plus à se nourrir adéquatement. Un mouvement de révolte entraîna le peuple à l'émeute, et tandis que les gens criaient leur désespoir dans la rue, les jeunes élèves de l'école se font leur propre opinion à propos de la situation... neutral

En résumé, dans cette deuxième partie de L'Orchestre des doigts, Osamu Yamamoto continue de démontrer son immense double talent, car en plus d'illustrer, sur près de 240 planches, son récit de façon remarquable, celui-ci maîtrise aussi l'art de raconter une histoire prenante, et surtout, très touchante. Bref, voici le deuxième tome d'une incontournable série de mangas! winkthumb2

ok ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du premier tome de L'Orchestre des doigts:
arrow Orchestre des doigts (L') T.1 Volume 1

Publié dans Critiques

Commenter cet article