Critique 637 - Chute de la Maison Usher (La)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Edgar Allan Poe & Nicolas Guillaume
Dessinateur : Nicolas Guillaume
Coloriste : - Noir et blanc
Traduction : Charles Baudelaire
Éditeur : Emmanuel Proust
Collection : Atmosphères

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 2-84810-142-3
ISBN-13 : 978-2-84810-142-2
Nb Pages : 80
Prix de détail : 34.95$ (18.00€)

Genre : Adaptation



Présentation de l'éditeur
Le nom primitif du domaine s'était fondu dans la bizarre et équivoque appellation de Maison Usher. Appellation usitée parmi les paysans, et qui semblait dans leur esprit, enfermer la famille et l'habitation de la famille.

En quelques années seulement, l'écrivain américain Edgar Allan Poe, ayant aussi travaillé en tant que critique littéraire et éditeur, a su se créer un place parmi les plus grands noms de la littérature américaine du XIXe siècle, alors qu'il rejoint James Fenimore Cooper, Nathaniel Hawthorne, Washington Irving, Henry James, Herman Melville, Mark Twain et Walt Whitman à titre de l'un des plus célèbres et remarquables écrivains de son époque. smile

Aujourd'hui, près de 160 ans après sa mort, la relation entre ses écrits et les lecteurs qui les étudient demeure toujours la même, alors que deux types de sentiments surgissent à la lecture de ses nouvelles. En effet, soit l'on adore son récit, soit on le déteste! Il ne semble guère y avoir de zone grise dans le type d'émotion provoquée. En ce qui concerne Nicolas Guillaume, la perception est que la version traduite par Charles Baudelaire de La Chute de la Maison Usher lui a grandement plu, car de son dessin transparaît toute l'énergie qu'il a dû y consacrer. Offrant ainsi une soixantaine de planches reprenant l'histoire des étranges habitants de cette demeure hors du commun, l'auteur présente son interprétation de l'oeuvre de Poe, laquelle est ensuite suivie du texte intégral traduit par Baudelaire. wink

En bref, en abordant cette nouvelle de Poe dans un style de dessin gothique, Nicolas Guillaume devient à son tour soit victime de ceux qui n'aiment pas l'auteur, ou bénéficiaire de l'engouement pour l'oeuvre originale! chepas

ok ok ½ /5

Lien vers la critique d'un autre album de la collection Atmosphères:
arrow Dracula T.2 Le Mythe raconté par Bram Stocker

Publié dans Critiques

Commenter cet article