Critique 651 - IAN T.4 Métanoïa

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Fabien Vehlmann
Dessinateur : Ralph Meyer
Coloriste : Caroline Delabie & Ralph Meyer
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 05/2007
ISBN-10 : 2-5050-0069-7
ISBN-13 : 978-2-5050-0069-3
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Anticipation



Présentation de l'éditeur
Après la sanglante répression des émeutes de Los Angeles, le ressentiment populaire anti-robots est à son apogée et "l'affaire IAN" continue d'empoisonner le Gouvernement. En autorisant la conception de cet androïde, le Pentagone a-t-il enfreint le principe de précaution qui interdit la création d'une conscience artificielle capable d'autonomie ?

Accusé du carnage de nombreux émeutiers et activement recherché, IAN, le prototype de robot à apparence humaine, demeure introuvable. Sa fuite a entraîné l'exosquelette, l'espèce de scaphandrier-tueur électronique qui le traque, dans un inextricable marais.

Pendant ce temps, les militaires discutent de l'urgence d'éliminer l'androïde devenu incontrôlable et susceptible de révéler des secrets dangereusement compromettants. Pour enfin y parvenir, ils confient cette tâche à son pire ennemi, le général Eluard, qui s'est personnellement juré de l'anéantir...


Après avoir livré un premier tome à la réalisation plutôt classique, où l'histoire suivit son cours sans trop prendre de risques, les auteurs Fabien Vehlmann et Ralph Meyer ont développé une douce tangente vers des récits de plus en plus choc, alors qu'ils transforment, au fil des albums, leur protagoniste en anti-héros. Mais est-ce réellement le cas? Certes, les résultantes de son passage dans une région ont tout pour confirmer la croyance populaire que IAN est une création dangereuse devant absolument être détruite. Cependant, en est-il réellement responsable? Et si oui, est-il vraiment le seul responsable? scratchhead

Multipliant les oeuvres de qualité, et donc, les succès auprès des amateurs de bandes dessinées franco-belges, le scénariste Fabien Vehlmann clôt le premier cycle de sa série d'anticipation sur un événement des plus inattendus! Tout comme le font à merveille les écrivains de la série télévisée 24 Heures Chrono, il semblerait que l'auteur ait décidé que, dans cette série en continuelle évolution, rien ne doit être considéré pour acquis! Comme résultat, les lecteurs ont donc droit à un nouvel épisode tout à fait passionnant qui ne peut que donner envie de découvrir la suite dans l'éventuel tome 5! winkthumb

Aussi, en plus d'être dotée de scénarii solides, cette série bénéficie d'une excellent support graphique au rendu classique, alors que Ralph Meyer, artiste que l'on avait pu apprécier pour la première fois lors de la sortie du tome 1 de Berceuse assassine, réalise à la fois le dessin et la mise en couleurs des 46 planches de l'album. En bref, voilà une excellente série où la qualité des albums suit définitivement une pente ascendante! winkthumb2

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique du premier tome de la série IAN:
arrow IAN T.1 Un singe électrique

Ainsi que vers celles de certains autres tomes scénarisés par Fabien Vehlmann:
arrow Dieu qui pue, Dieu qui pète (et autres petites histoires africaines)
arrow Seuls T.1 La Disparition
arrow Seuls T.2 Le Maître des couteaux
arrow Spirou et Fantasio: One-Shot T.1 Les Géants pétrifiés
arrow Wondertown T.2 Guili-Guili à Wondertown

Publié dans Critiques

Commenter cet article