Critique 679 - Ratafia T.3 L'Impossibilité d'une île

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Nicolas Pothier
Dessinateur : Frédérik Salsedo
Coloriste : Greg Salsedo
Éditeur : Milan
Collection : [treize étrange]

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-7459-2155-X
ISBN-13 : 978-2-7459-2155-0
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (10.50€)

Genre : Aventure; Humoristique



Présentation de l'éditeur
Pour ceux qui ont raté le début : Le capitaine Charles est furibard ! Il a perdu au poker son bateau - la Kouklamou -, son équipage de pirates, et surtout ses 9 précieuses cartes au trésor. Celui qui a remporté le pactole est un mystérieux marin qui va réussir à se faire accepter par l'équipage, en leur proposant un marché : il devient le capitaine officiel de la Kouklamou en échange des cartes au trésor ! Faut dire qu'il est bizarre, ce nouveau capitaine : il se fiche éperdument des trésors et passe son temps à lire, chanter, sculpter et peindre le perroquet ! Quoi qu'il en soit, l'équipage, avec à sa tête le bouillant Romuald, accepte le marché. Les voilà donc partis à la chasse aux trésors, sans savoir que le capitaine Charles est à leur poursuite...

Nombreux amateurs des chroniques du journal mensuel Bo Doï connaissent Nicolas Pothier pour sa rubrique humoristique intitulée Le Pinailleur, dans laquelle il invite les lecteurs du journal à lui faire parvenir des indications à propos de coquilles qui se sont subrepticement glissées dans les albums de bandes dessinées réalisées par ses collègues. Loin d'être méchantes, ces remarques visent simplement à faire sourire le lecteur, qui par la suite ressent souvent l'envie d'aller relire l'album en question, après y avoir bien sûr retrouvé la petite erreur en question! wink

Doté d'un esprit vif avec un fort penchant sur les calembours et autres jeux de mots, le scénariste et des deux coéquipiers Frédérik et Greg Salsedo invitent cette fois-ci les lecteurs de bandes dessinées à les accompagner dans une autre forme de chasse, non pas celle de pinailles, mais plutôt celle de trésors cachés! Effet, dans la première partie de ce récit, un vieux capitaine, dont on ne connaît toujours pas le nom, a réussi à gagner au poker le bateau, l'équipage et les neuf précieuses cartes au trésor du capitaine Charles. Depuis lors, c'est la pagaille! D'ailleurs, comme dirait le Capitaine, "Si vous trouvez un trésor, détruisez-le. Ça n'amène que des ennuis, ces trucs-là!"... shock

Humoristique et aventureuse, cette série pleine de rebondissements et de clins d'oeil ne manquera pas de plaire à un grand éventail de lecteurs, sans oublier qu'avec un dessin aussi expressif et original, rehaussé d'une mise en couleurs tout aussi inspirée, les albums ont tout pour plaire dès le premier coup d'oeil! winkthumb2

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques des tomes précédents de la série Ratafia:
arrow Ratafia T.1 Mon nom est Capitaine
arrow Ratafia T.2 Un Zèle imbécile

Publié dans Critiques

Commenter cet article