Critique 1025 - Kraa T.1 La Vallée perdue

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Benoît Sokal
Dessinateur : Benoît Sokal
Coloriste : Benoît Sokal
Éditeur : Casterman
Collection : Univers d'auteurs

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 09/2010
ISBN-13 : 978-2-203-02044-3
Nb Pages : 96
Prix de détail : 32.95$ (18.00€)

Genre : Roman graphique, Légende autochtone



Présentation de l'éditeur
C'est une vallée très reculée, quelque part au fin fond d'un pays froid qui pourrait être l'Alaska ou la Sibérie. Presque personne n'y vit, hormis la faune sauvage et un peuple autochtone discret. Hélas, le sous-sol regorge de matières premières et bientôt les affairistes déferlent, pressés d'y construire une ville, des mines, un barrage... Les premières exactions surviennent ; personne ne doit faire obstacle au « progrès ». Mais il y a pourtant un témoin silencieux à cet immense désordre : Kraa, un jeune aigle très puissant qui a appris la survie,maître secret de la vallée. Avec Yuma, un adolescent indien dont on vient de massacrer la famille, et avec lequel il a développé un lien d'essence chamanique, Kraa, dont la voix off sert de fil rouge au récit, entre en résistance...

Incontestablement, dès les premières pages de cet album, Benoît Sokal met en place le ton du récit de façon magistrale. On y rencontre les divers protagonistes et antagonistes qui auront un rôle important à jour au cours de l'histoire, et on se laisse bercer avec l'introduction du récit à caractère légendaire relatant un lien des plus particuliers entre un aiglon orphelin et le jeune Yuma. Au début, le récit démarre tranquillement, et graduellement, de page en page, l'artiste place ses pions, et au fil des mouvements, une tension s'installe alors que l'on sent venir le point de bouleversement de l'histoire, le moment où tout va chavirer... Ce sera le moment de vérité... shock

Le moins que l'on puisse dire à propos de cet album, c'est qu'il est de très grande beauté! On se surprend facilement à ouvrir l'album en plein milieu, et ce simplement afin d'admirer le rendu du dessin de l'artiste, particulièrement les planches où sont illustrées des animaux ou des oiseaux prédateurs. Ajoutons à cette qualité graphique une histoire passionnante dans laquelle on plonge, et que rien n'arrive à nous en faire sortir mis à part le "À suivre" de la dernière page, et l'on obtient une oeuvre qui se classe haut la main parmi les incontournables de l'année! thumbs

En résumé, voilà une réalisation que l'on dévore du début à la fin! Vivement la suite pour bientôt! wink

ok ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres tomes signés Benoît Sokal:
arrow Lost Paradise of Maurania
arrow Paradise T.1 La Saison des orages
arrow Paradise T.2 Le Désert des Molgraves
arrow Paradise T.3 Zamarat
arrow Paradise T.4 Le Coffre noir

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Phil 02/03/2011 18:17



J'va checker ca !!


Merci