Critique 1030 - Sept jours pour une éternité... T.1 Première partie

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Marc Lévy et Éric Corbeyran
Dessinateur : Espé (Sébastien Portet)
Coloriste : Domnok (Dominique Osuch)
Éditeur : Casterman
Collection : Univers d'auteurs

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 08/2010
ISBN-13 : 978-2-203-03348-1
Nb Pages : 72
Prix de détail : 23.95$ (12.95€)

Genre : Thriller; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Elle a la force des anges... Il a le charme du diable...Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi....Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents....Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi qui du bien ou du mal gouvernera les hommes....En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose...Que l'ange et le démon se rencontreraient...

Marc Lévy, rendu célèbre dès la publication de son premier roman, Et si c'était vrai..., a été rapidement propulsé au succès mondial tandis que son roman fut traduit en plus de quarante langues, puis adapté au cinéma en 2005 par Mark Waters sous le titre Just Like Heaven, et avec pour rôles-titres Reese Witherspoon et Marc Ruffalo. Après ce premier roman, dix autres ont suivi annuellement, dont deux ayant aussi été adaptés en films. Aujourd'hui, c'est au tour du monde de la bande dessinée d'accueillir cet auteur polyvalent alors qu'il co-scénarise avec Éric Corbeyran une nouvelle série fantastique portant sur la rivalité entre Dieu et Lucifer. shock

Les accompagnant dans cette nouvelle aventure est le dessinateur Espé, pour lequel Sept jours pour une éternité... est la deuxième nouveauté à paraître en 2010! Cette année fut de fait une grande année pour l'artiste alors qu'il signa les 46 planches du cinquième volet de la série Destins, en plus des 64 planches de celui-ci. Or, afin de réussir à tomber 110 planches de format européen dans une année, il faut soit tout réussir du premier coup, ou bien couper les coins un peu ronds. Dans le cas présent, c'est plutôt à la deuxième catégorie à laquelle les lecteurs ont droit tandis que nombreuses planches de cet album sont, pour ainsi dire, dotées d'une finition appauvrie. Quoi qu'il en soit, bien qu'elles ne soient pas parfaites, en tant que véhicules à une histoire, on peut tout de même dire qu'elles obtiennent la note de passage. neutral

Le dessin étant ce qu'il est, il reste toujours l'option de qualité de l'histoire pour soutenir cet album. Est-ce que le duo Lévy-Corbeyran y arrive? Tout juste. La prémisse est intéressante, et la caractérisation des deux protagonistes Lucas et Zofia a du potentiel. Cependant, à la lecture des premiers actes du récit, il est toujours difficile de comprendre pour quelle raison la relation naissante entre les deux personnages semble persister, sinon que pour poursuivre l'histoire... Enfin, voyons ce qu'il en sera dans la suite et fin du récit au tome 2. wink

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres réalisations scénarisées par Éric Corbeyran:
arrow Conjuration d'Opale (La) T.3 Les Gemmes
arrow Garrigue T.1 Tome 1
arrow Imago Mundi T.9 La Colline blessée
arrow Imago Mundi T.10 Le Deuxième cercle
arrow Lie-de-vin
arrow Malvoulant (Le) T.1 Le Don
arrow Nanami T.2 L'Inconnu
arrow Rosangella

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard 09/01/2011 15:17



Toujours très très difficile de convertir un roman de 500 pages et plus en une BD (ou deux dans ce cas-ci).