Critique 1046 - Re-Mind T.2 Tome 2

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Alcante (Didier Swysen)
Dessinateur : Andrea Mutti
Coloriste : Dimitri Fogolin (Gotem Studio)
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 01/2011
ISBN-13 : 978-2-505-00978-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (11.55€)

Genre : Polar



Présentation de l'éditeur
L'heure est critique pour le FBI ! Les terroristes de Ciel Noir s'apprêtent à déclencher une attaque bactériologique qui reléguera le 11 septembre au rang de répétition générale. Leur seul agent infiltré, Ethan Geb, est toujours entre la vie et la mort, et son père John l'a enlevé et le cache. Parce qu'il sait qu'avec la technologie Re-Mind, l'enquête commencera lorsque la vie de son fils s'arrêtera. Et si John et Ethan n'ont jamais communiqué que par silences pesants, cela ne veut pas dire qu'un père soit prêt à laisser s'envoler bien plus que les souvenirs de son fils : sa vie ! Mais le dilemme est insoutenable car sauver la vie de son fils pourrait entraîner la mort de milliers de personnes. Il doit y avoir une troisième voie !
Tout en maintenant une pression digne des meilleurs épisodes de 24 heures, Alcante et Mutti signent ici une conclusion très émouvante à ce premier diptyque, nous rappelant une nouvelle fois que toute la technologie du monde pèse assez peu en comparaison des sentiments humains.


Quelques mois seulement après la mise en disponibilité du premier opus de cette nouvelle série d'Alcante et Andrea Mutti, voilà que la conclusion du premier diptyque voit le jour, apportant ainsi un éclaircissement aux questionnements nés lors de la lecture du tome initial de Re-Mind paru en mai dernier. On y retrouve ainsi le personnage de John Geb, père d'un agent spécial du FBI, dans une scène qui fait directement suite aux événements décisifs de la fin du tome précédent. smile

Dans ce nouveau volet, lequel est décrit par les auteurs en tant que fin du premier cycle de la série, le rythme établi dans la première moitié de l'histoire est soutenu, si bien que le lecteur ne se sentira pas aisé de poser l'album tant que le mot "fin" ne lui sera pas présenté. Pour ce faire, toutefois, une certain état d'esprit s'impose, tant pour le caractère techno-science-fictionesque sur lequel repose le récit, mais aussi pour l'aspect quelque peu improbable des agissements de certains des personnages qui pourtant ont un rôle déterminant dans la résolution de la quête. neutral

Du côté dessin, à l'instar du premier tome, celui-ci a été réalisé sans trop de fioritures, et répond au besoin fondamental de véhiculer le récit. Ainsi, l'un dans l'autre, on ne retrouvera pas, à la lecture de ces tomes, la révélation de l'année, cependant, ce diptyque permettra certainement de donner l'impression de réduire les distances entre deux points lors d'un voyage en train ou en car. wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique du premier tome de la série Re-Mind:
arrow Re-Mind T.1 Tome 1

Liens vers les critiques de trois autres tomes réalisés par Andrea Mutti:
arrow Nero T.1 La Cinquième victime
arrow Nero T.2 Arkhangelsk
arrow Section Financière T.1 Corruption

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article