Critique 1058 - Radisson T.3 Coureur des bois

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Sébastien Bérubé
Dessinateur : Jean-Sébastien Bérubé
Coloriste : Jean-Sébastien Bérubé
Éditeur : Glénat
Collection : Glénat Québec

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2011
ISBN : 978-2-923621-36-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (9.95€)

Genre : Aventure; Historique



Présentation de l'éditeur
D'après l'autobiographie de Pierre-Esprit Radisson, voici les extraordinaires aventures d'un coureur des bois.
Août 1658. Médard Chouart des Groseilliers, beau-frère de Radisson, décide d'emmener ce dernier à la découverte d'un endroit mythique que les amérindiens appellent la Baie du Nord (Baie d'Hudson). Malgré la reprise de la guerre contre les Iroquois et l'opposition du gouverneur de la Nouvelle-France, les deux explorateurs s'aventurent hors de la colonie. Mais ils devront d'abord traverser le blocus, puis ils rencontreront des tribus qui n'ont encore jamais eu de contact avec l'homme blanc. Ils vont enfin avoir le privilège d'assister au plus important rassemblement de nations autochtones, qui a lieu durant la fête des morts... Radisson est explorateur, commerçant, aventurier et rebelle. Les amérindiens du Nord le surnomment «Tête de porc-épic». Il vit aussi bien parmi les autochtones de la Nouvelle-France que parmi les bourgeois aristocrates de Londres. Il s'adapte à toutes les cultures, moeurs et coutumes, mais en gardant son indépendance et sa liberté, ce qui fait de lui un homme résolument moderne.


Troisième de la série, et toujours fidèle à la qualité des précédents volets. On y retrouve en effet Pierre-Esprit Radisson en l'an 1658, tandis qu'il amorce un long voyage de traite vers les Mers du Nord, dans ce qui pourrait être les permiers moments amenant à la future création de la Compagnie de la Baie d'Hudson (aujourd'hui simplement appelée La Baie), la première personne morale de l'Amérique du Nord, et l'une des plus vieilles du monde encore aujourd'hui en activité! shock

Dotée d'une narration graphique fluide et vivante, cette bande dessinée, élaborée à partir des écrits autobiographiques de Radisson, poursuit dignement l'épopée de ce personnage historique haut en couleurs, en amenant les lecteurs à plonger dans un univers disparu depuis trop longtemps, soit celui où les autochtones etaient encore maîtres des lieux en Amérique du Nord. Certes, les Européens y étaient aussi présents en nombre imposant et sans cesse grandissant, et plusieurs villes importantes telles Montréal, Québec, Boston et Trois-Rivières y avaient déjà été fondées, cependant, les Anglais n'avaient pas encore tout à fait imposé leur présence, et New Amsterdam (New York) était toujours un lieu néerlandais. wink

À l'instar des épisodes précédents, cette bande dessinée passionnante se voit encore une fois privée de sa possibilité d'être offerte en cadeau pour Noël en Europe, et ce, bien qu'elle soit disponible en librairie partout au Québec depuis le 20 octobre 2011. Il ne faut surtout pas y voir une absence de qualité dans l'oeuvre, ni un manque d'intérêt qu'elle pourrait apporter aux amateurs de bandes dessinées historiques telles Les Pionniers du Nouveau Monde, mais simplement un choix délibéré de l'éditeur. Or, pour un album imprimé en Italie, il faut vraiment travailler fort de l'esprit pour s'imaginer des excuses justifiant ce délai! Enfin, ce désagrément pourrait peut-être se transformer en opportunité, en espérant qu'une parution en janvier 2012 puisse permettre à l'artiste de mettre à l'avant son oeuvre lors de l'édition 2012 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême! smile

En attendant le rendez-vous prévu pour l'automne 2012, moment de la parution du quatrième et dernier volet de cette excellente série, ne manquez pas l'occasion d'aller rencontrer le sympathique auteur Jean-Sébastien Bérubé, alors qui sera présent au Salon du livre de Rimouski du 3 au 6 novembre, ainsi qu'au Salon du livre de Montréal les 19 et 20 novembre 2011 prochains. winkthumb

ok ok ok ok

Lien vers la critique du précédent tome de la série Radisson:
arrow Radisson T.2 Mission à Onondaga

Ainsi que vers le Blog de l'auteur:
arrow Bérubédé

Publié dans Critiques

Commenter cet article