Critique 984 - Luck

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Michel Falardeau
Dessinateur : Michel Falardeau
Coloriste : Michel Falardeau
Éditeur : Dargaud

Taille : Format ¾, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 06/2010
ISBN-13 : 978-2-505-00807-1
Nb Pages : 128
Prix de détail : 22.95$ (12.50€)

Genre : Roman Graphique



Présentation de l'éditeur
Luck s'ennuie dans son école de graphisme. La seule raison qui le pousse à y aller, c'est Julie, avec qui il essaye vainement d'engager la conversation. Son autre passion ? Les graffitis qu'il fait sur les murs de la ville. Un jour, une mystérieuse artiste l'invite à participer à un important concours de graffitis : le tournoi des légendes. La vie de Luck prend un nouveau tournant. Et pas seulement sur le plan graphique : Gabrielle, qui fait partie de l'équipe de basket masculine, s'intéresse à lui. Mais Luck ne la remarque pas. Jusqu'à cette fameuse nuit où il l'affrontera au... basket.

Après trois longues années de silence, voilà que Michel Falardeau effectue un retour dans le monde du 9e Art en nous proposant une nouvelle histoire se déroulant en milieu scolaire. Cette fois-ci, cependant, c'est avec des personnages qui sont beaucoup plus près de la réalité qu'il compose son récit. De fait, au rôle-titre on retrouve Pierre-Luc, ou Luck pour les intimes (ou encore Pierre-Luckychounet pour ceux qui le sont encore plus! wink), un jeune homme de 22 ans aux aspirations à la fois conflictuelles et naturelles, muni d'une expressivité graphique articulée mais affligé de crises d'aphasie spontanées lorsqu'en contact direct avec Julie, la fille de ses rêves! oops Avec Luck viennent un groupe d'amis, des colocs, et bien sur, des antagonistes à divers niveaux, et chacun d'entre eux demeure vraisemblable et pourrait faire penser à l'une ou l'autre de nos connaissances... smile

À travers ce tome au contenu généreux, comprenant pas moins de 126 planches entièrement réalisées par le québécois Michel Falardeau, le lecteur est donc invité à partager un moment de la vie de papier de ce protagoniste timide, tandis que ce dernier se questionne quant à son avenir professionnel, tout en cherchant la méthode appropriée pour approcher la jolie blonde qui occupe ses pensées. scratchhead

Doté d'un développement lent, qui est tout à l'avantage du processus de développement des personnages, cet album est une ouverture sur un monde nanti de possibilités, ainsi que des second rôles plein de potentiel, lesquels mériteraient fort certainement un approfondissement dans de futurs volets. Entre temps, l'attention sera portée sur Luck et Gabrielle que le destin semble vouloir mettre sur le même chemin... wink

Rafraîchissant et unique, voilà un beau retour bien réussi pour Michel Falardeau! Sans aucun doute, les amateurs de Mertownville auront du plaisir à retrouver l'art et la méthode de narration graphique de l'auteur avec cette nouveauté! smile

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres réalisations signées Michel Falardeau:
arrow Mertownville T.1 Lydia
arrow Mertownville T.2 Initiation
arrow Mertownville T.3 1951

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Denis Leduc 07/07/2010 19:08



Il est bon de savoir que Falardeau reprend le colier après 3 ans d'absence... mais encore mieux Philippe reprend ses critiques après une absence de 2 ans. J'en suis très heureux :0)



Philippe Grenier 10/07/2010 02:16



Merci Denis,


Cela fait plaisir de lire ces belles paroles!