Critique 986 - Ab Irato T.1 Riel

Publié le par Tassacafix

Scénariste : Thierry Labrosse
Dessinateur : Thierry Labrosse
Coloriste : Thierry Labrosse
Éditeur : Vents d'Ouest

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 05/2010
ISBN-13 : 978-2-7493-0543-1
Nb Pages : 56
Prix de détail : 22.95$ (13.50€)

Genre : Anticipation



Présentation de l'éditeur
Dans les villes aux rues immergées, les habitants s'organisent pour continuer à vivre. Mais certains survivent mieux que d'autres : 0,3 % de la population a accès au précieux vaccin de rajeunissement. Ainsi, tandis que les masses se battent pour survivre dans ce nouveau monde sinistré, de rares privilégiés peuvent vivre jusqu'à 200 ans... C'est dans ce Montréal au bord de l'implosion que débarque Riel Beauregard, jeune homme optimiste qui fuit sa vie à la campagne. La ville lui réserve de nombreuses surprises : les attentats, le couvre-feu... Mais aussi la rencontre de la jolie Neve, dont il tombe immédiatement sous le charme! Malgré le contexte tourmenté, ces deux jeunes gens refusent de renoncer à l'espoir.

Une série d'anticipation passionnante, qui nous présente dans ce premier tome les quatre personnages principaux, dont les destins sont emportés dans la colère de toute une société. L'intrigue parfaitement ficelée et le dessin « bilalesque » de Thierry Labrosse s'inscrivent dans la plus pure tradition de la BD de science-fiction.


Briser le silence? Quelle bonne idée!
Effectuer un retour après plusieurs années d'absence? Quelle courageuse démarche!
Réaliser ces deux objectifs en solo? Remarquable! smile

De fait, les années ont eu tendance à s'accumuler depuis la parution du dernier volet de Moréa, et aussi depuis l'annonce de l'artiste Thierry Labrosse stipulant qu'il préférait passer le flambeau à un nouvel artiste pour le second cycle de cette série scénarisée par Arleston et Dominique Latil. Cependant, cette absence de la scène du 9e Art lui a plutôt été bénéfique, alors que ce retrait temporaire lui a permis de travailler davantage en coulisse, et ainsi revenir en force avec un oeuvre pour laquelle il réalise non seulement le dessin et la mise en couleurs, mais aussi sa scénarisation! shock

Ainsi, outre le plaisir d'apprécier du nouveau matériel réalisé par l'artiste québécois, il est maintenant possible pour les lecteurs de découvrir une nouvelle facette de cet auteur complet en amorçant la nouvelle série Ab Irato proposée au catalogue de Vents d'Ouest. Ce premier volet d'une tetralogie d'anticipation, l'album Riel invite le lecteur en entrer dans une version futuriste de la ville de Montréal, qui loin de la vision du maire Jean Drapeau, est devenue une ile grandement polluée, précaire, oppressante et partiellement dévastée, mais aussi le théâtre d'opération d'un groupe de terroristes aux actions dictées par la colère. Ces derniers revendiquent en effet le droit à l'accessibilité pour tous de produits pharmaceutiques révolutionnaires et normalement réservés aux mieux nantis. En plein coeur de ce conflit débarque le personnage en titre, Riel Beauregard, un jeune homme droit de nature, quelque peu naïf, mais rempli de bonnes intentions... oops

Présenté sur une toile de fond qui rappelle un peu celle du film Johnny Mnemonic, ce premier tome happe carrément le lecteur dès la première page lue. Les protagonistes et antagonistes rentrent rapidement en jeu dans l'introduction de cet épisode, et nulle explication superflue n'a été insérée dans le fil de l'histoire pour en ralentir inutilement la cadence. Le déroulement en est assuré par une narration graphique qui plait à l'oeil, et qui réussit incontestablement à garder le lecteur plongé dans le récit. wink

En bref, voilà un retour très réussi de la part de Thierry Labrosse qui se résulte en une lecture fortement recommandable! winkthumb

ok ok ok ok /5

Lien vers les critiques des deux derniers tomes de la série Moréa:
arrow Moréa T.4 Un parfum d'éternité
arrow Moréa T.5 La Brûlure des ténèbres

Publié dans Critiques

Commenter cet article