Critique 996 - Sorcières T.1 Bianca

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Alexine
Dessinateur : You
Coloriste : Elvire de Cock
Lettrage : Glogo (Philippe Glogowski)
Éditeur : Dupuis
Collection : Sorcières

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2010
ISBN-13 : 978-2-8001-4648-5
Nb Pages : 56
Prix de détail : 24.95$ (13.50€)

Genre : Thriller; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Bianca, une femme contre le pouvoir...
Venise, l'âge d'or. Plus prospère que jamais, la Sérénissime est dirigée de main de maître par les riches familles vénitiennes. C'est au sein de la plus puissante famille que Bianca, jeune femme effrontée et rebelle, va découvrir son lourd héritage : des générations de sorcières, une matriarche avide de pouvoir, et un terrible événement à venir qui pourrait enfin la rapprocher de sa soeur Carmine ou... la perdre à jamais !


Avec le succès indiscutable que les éditions Dupuis ont eu avec les albums de leur collection Secrets, présidée par le scénariste Frank Giroud, nul doute qu'ils étaient intéressés à proposer à leurs lecteurs une nouvelle collection d'albums basés sur une même thématique. Lorsqu'on leur a présenté le projet de mettre en valeur le travail d'artistes féminines dans le cadre d'une série de One-Shots portant sur les sorcières, comment pouvaient-ils refuser? wink

Aujourd'hui, nous pouvons ainsi apprécier les deux premiers volumes de cette série particulière, alors que les éditions Dupuis proposèrent, en mars dernier, les tomes Bianca et Hypathie en parution simultanée. Si l'on se fie à la littérature publicitaire distribuée par l'éditeur, le premier de ce duo d'albums serait celui réalisé par Alexine et You, toutes deux des "recrues" dans le monde du 9e Art. Ainsi, pour lancer la série avec style, les deux demoiselles, accompagnées de leur coloriste Elvire de Cock, livrent une histoire de tourmente familiale relatant l'histoire de deux soeurs soumises à l'autorité parentale et la manipulation d'une dame d'un égoïsme sordide: leur grand-mère! shock

Du premier coup d'oeil, le style graphique de celle que l'on appellera tout simplement You marque incontestablement des points. On y remarque avec plaisir que l'artiste utilise une belle variété de plans dans la construction de ses planches, n'hésitant pas à y aller avec des plans en plongée et en contre-plongée plutôt que de simplement rester dans le confort des plans plus traditionnels. De surcroit, en plus d'offrir un dessin très expressif, l'artiste a pour avantage indéniable de bénéficier de la talentueuse mise en couleurs d'Elvire, laquelle donne encore plus de vie à son travail. winkthumb

Les fleurs ayant été distribuées avec abondance, voici maintenant, et malheureusement, le pot! De fait, devant tant de beauté graphique, on s'attend indéniablement à ce que le récit qui lui sert de structure soit au même niveau d'excellence. Tristement, ce n'est pas le cas. L'histoire imaginée par Alexine, bien qu'elle possède de bons éléments et qu'elle réussisse cependant à surprendre le lecteur à la fin de l'album, n'arrive pas à communiquer autant de fraîcheur que le dessin, ce qui fait que le lecteur reste un peu sur sa faim. frown

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques d'albums partageant la thématique des Sorcières:
arrow Démons d'Alexia (Les) T.4 Le Syndrome de Salem
arrow Isabelle Intégrale T.3 Volume 3
arrow Islandia T.2 Les Fjords de l'ouest
arrow Mélusine T.15 L'Apprentie Sorcière
arrow Sorcelleries T.1 Le Ballet des mémés

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article