News! - Un véritable succès pour le 25e FBDFQ

Publié le par Philippe Grenier

LogoFBDFQ

 

un véritable succès pour la 25e présentation du FESTIVAL DE LA BD FRANCOPHONE De QUÉBEC

 

 

Québec, le lundi 16 avril 2012 –Malgré le beau temps du weekend, la participation des amateurs de 9e art a permis au Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) de célébrer en grand sa 25e présentation. En plus des quelque 66 000 visiteurs qui ont franchi les tourniquets du Salon du livre international de Québec, où le FBDFQ présentait une généreuse programmation, les évènements proposés dans divers lieux culturels ont été un véritable succès. Notamment, le Musée de la Civilisation de Québec (MCQ) a été l’hôte de deux soirées très courues où la bande dessinée à été invitée à sortir de ses cases : la soirée du 25e et le tournoi d’Impro BD.

 

« La soirée d’Impro BD a été une expérience incroyable, autant pour les participants que les nombreux spectateurs présents. On vient certainement de voir naître une nouvelle tradition, le rendez-vous est déjà donné pour l’an prochain ! », affirme Thomas-Louis Côté, directeur de l’événement. Près de 200 spectateurs sont venus assister à ce premier tournoi d’Impro BD québécois, où les prouesses de comédiens et de dessinateurs participants ont su éblouir et amuser.

 

La participation du milieu de la bande dessinée a également été exceptionnelle. En plus des quelque 100 auteurs participant à la programmation, plusieurs ont fait le déplacement pour venir célébrer l’anniversaire du plus vieil évènement québécois consacré au 9e art. « Le 25e FBDFQ a été à la hauteur de nos attentes et nous sommes heureux d’avoir offert en cadeau aux amateurs du 9e art l’occasion de rencontrer une foule d’auteurs et de participer à de nombreuses activités originales ! », souligne Monsieur Côté.

 

Au-delà des animations et des rencontres, rappelons que la programmation du FBDFQ se poursuit jusqu’à la fin du mois d’avril avec encore plusieurs expositions présentées dans divers lieux culturels. Consultez le www.fbdfq.com pour tous les détails.

 

Rappelons qu’à l’occasion de sa 25e présentation, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec a remis le 13 avril, à la galerie du Palais Montcalm, ses prix Bédéis Causa en présence de nombreux invités et représentants du 9e art. Remis depuis les débuts de l’événement en 1988, les Bédéis Causa soulignent l’excellence et la vitalité de la bande dessinée d’ici avec cinq prix, dont quatre visant la bande dessinée québécoise.

 

Le prix Réal-Fillion, remis à un auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel, a été remporté par Fred Jourdain pour le magnifique album Le dragon bleu, publié chez les éditions Alto. Cette adaptation de la pièce du même nom, de Robert Lepage et Marie Michaud, s’est distinguée notamment pour la qualité du travail graphique réalisé par l’auteur de Québec.

 

Le prix Albéric-Bourgeois, pour le meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur Québécois, dessinateur ou scénariste, a été remis à Guy Delisle, pour les Chroniques de Jérusalem, publié chez Delcourt. Réalisé suite à un séjour d’un an en Israël, cet album a conquis les lecteurs des deux côtés de l’Atlantique. 

 

Décerné à un coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger, le prix Maurice-Petitdidier a été remis à l’album Habibi, de l’auteur américain Craig Thompson. Publié en version française chez Casterman, ce pavé de 672 pages a séduit le jury par l’excellence du travail effectué par l’auteur, tant dans le propos que dans les dessins. Le prix a été remis par le délégué culturel du Consulat général de France à Québec, monsieur Jean-Pierre Tutin, aux représentants québécois de l’éditeur.

 

Le lauréat du Grand prix de la Ville de Québec, décerné au meilleur album de langue française publié au Québec, est Jean-Paul Eid, pour son album Le fond du trou. Publié par l’éditeur montréalais La Pastèque, cet album audacieux et ingénieux marque le retour du personnage Jérôme Bigras, qui a fait ses premières apparitions dans le magazine Croc.

 

Reconnu pour être depuis 25 ans une pépinière de nouveaux talents pour la bande dessinée humoristique au Québec, c’est le magazine Safarir qui a mérité cette année le prix hommage Albert-Chartier. Fondé à Québec, la publication a permis à de nombreux auteurs et humoristes de faire leurs premières armes en plus d’être une belle vitrine pour les talents d’ici.  

 

En cette présentation anniversaire, la cérémonie des Bédéis Causa fut également l’occasion de souligner l’apport de certaines personnes à l’histoire du FBDFQ. Thomas-Louis Côté, directeur actuel de l’événement a ainsi rendu un bref hommage a feu Réal Fillion, cofondateur de l’événement, feu Isabelle Drouin et Mario Malouin, ancien directeurs de l’événement, et Michel Labrie, membre de longue date du conseil d’administration du FBDFQ.

 

Le FBDFQ tient à souligner l’appui des partenaires qui rendent possible cette 25e présentation : la Ville de Québec, le gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Le Conseil des arts du Canada, le Consulat général de France à Québec, la Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec, l’Institut canadien de Québec, Frima Studio, le Salon international du livre de Québec, le Musée de la Civilisation de Québec, Laurier Québec, le Journal de Québec, Safarir, CKRL-FM, Antitube, Engramme, Le Cercle, Morgan Bridge, le Manoir Victoria, Jean Brouillard Communication, ainsi que les éditeurs, distributeurs et lieux participants.

 

Déjà, la présentation du 26e Festival de la bande dessinée francophone de Québec en 2013 est à notre agenda !

Publié dans Nouvelles

Commenter cet article