Critique 513 - Immeuble d'en face (L') T.1 Volume 1

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Vanyda Savatier
Dessinateur : Vanyda Savatier
Coloriste : <Aucun> - Noir et Blanc
Éditeur : La boîte à bulles
Collection : Contre-Jour

Taille : Format ¾, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2004
ISBN-10 : 2-84953-002-6
ISBN-13 : 978-2-84953-002-3
Nb Pages : 168
Prix de détail : 24.95$ (13.50€)

Genre : Chronique



Synopsis du site de La boîte à bulles
Au 1er étage de L'Immeuble d'en face réside une mère célibataire et enceinte. Au second, un couple entre deux âges. Et au troisième un couple de jeunes amoureux, Claire et Louis. Un immeuble comme tant d'autres avec ses croisements dans l'escalier, sa solidarité et ses petites histoires, amoureuses ou douloureuses. Des tranches de vie pleines de justesse et de fraîcheur.

Avec la parution récente du deuxième tome de la série L'Immeuble d'en face, voilà une excellente occasion d'effectuer un retour sur les parutions de l'année 2004, afin de jeter un nouveau coup d'oeil sur une oeuvre qui mérite beaucoup plus d'attention que ce qu'elle n'a originalement reçu. Enfin, ceci n'est qu'une demi-vérité, car si l'on se fie à la mention "4e édition" inscrite à la fin de cet album, il est donc à croire que bon nombre de lecteurs ont déjà su faire connaissance avec les voisins d'en face! En effet, ce premier tome, reprenant les 80 pages de la version originale de l'album publiée à compte d'auteur sous le label Bom Bom Productions et réalisées de 1999 à 2002, puis augmenté d'autant de pages réalisées en 2003, donne l'occasion de découvrir la petite communauté de voisins habitant tous dans un immeuble à trois étages, au coeur d'une ville européenne. smile

Avec Claire et Louis au troisième, Jacky, Fabienne et Gipsy au deuxième, et finalement Béatrice et le jeune Rémi au premier, le lecteur se voit transporté dans les mondes intimes de chacune de ces petites familles, passant d'un fait divers à un autre, en changeant de protagoniste au gré des événements, afin de partager avec tous ces gens quelques instants judicieusement bien choisis et représentés, qui font de la vie de tous les jours ce qu'elle est dans son ensemble. Voyageant d'un étage à l'autre, il est ainsi possible de suivre des moments d'apparence anodine avec chacun des locataires, tout en découvrant que plus la lecture de l'album avance, plus la sensation d'attachement aux personnages se fait ressentir, créant du coup un intérêt renouvelé à chacun des 26 chapitres qui constituent cette bande dessinée. coffee

En résumé, voici un excellent tome d'ouverture sur la série qui réussit élogieusement là où la plupart des albums de ce type échouent! En effet, alors que beaucoup de séries de ce genre, telles Les Colocataires, finissent à la longue par ennuyer leurs lecteurs, c'est tout à fait l'inverse qui se produit dans ce tome, car grâce à son côté humain fort développé et à la grande maturité de trait et scénaristique de la jeune auteure d'origine franco-laotienne, le lecteur devient de plus en plus charmé par ce qu'il lit et parcourt donc tout l'album sans avoir jamais l'envie de le déposer! À déguster! winkthumb2

ok ok ok ok ½ /5

Lien vers le site web de Vanyda:
arrow ~*Vanyda*~

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article