Critique 1069 - Celle que... T.3 Je suis

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Vanyda Savatier
Dessinateur : Vanyda Savatier
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Éditeur : Dargaud

Taille : Format ¾, couverture souple à rabats
Dépôt Légal : 10/2011
ISBN : 978-2-505-01147-7
Nb Pages : 192
Prix de détail : 26.95$ (14.00€)

Genre : Chroniques



Présentation de l'éditeur
Troisième et dernier tome de la plus juste des chroniques adolescentes : après Celle que je ne suis pas et Celle que je voudrais être, Valentine semble la première à pouvoir dire " celle que je suis ". Peut-être saura-t-elle concilier ses différents groupes d'amis, parler à Félix sans rougir, partager son temps entre les mangas, le hip-hop et, accessoirement, le bac français ? Une grande réussite : les ados se sentiront enfin compris et les adultes se souviendront de ces années de formation bien chaotiques !

Que l'on ait reçu notre formation académique en France, en Belgique ou au Québec, il y a des choses qui sont franchement du pareil au même, quel que soit l'endroit où l'on grandit. Ainsi, que ce soit le bac français, la 6e d'humanitaire, ou le CÉGEP, les étudiants sont tous tributaires des mêmes choses, font plus ou moins face aux mêmes genres de défis, et finalement, doivent tous composer avec la pression sociale. De façon générale donc, ils apprennent. Ils se scolarisent, certes, mais surtout, ils débutent l'apprentissage et la découverte de qui ils sont en tant qu'individus. Ce qui nous amène à l'histoire de Celle que..., ou les lecteurs sont invités dans l'intimité de Valentine, une adolescente âgée maintenant de seize ans, tandis que se forge doucement son caractère et sa personnalité au cours des tomes de cette trilogie. wink

En tant que véhicule à cette histoire, on a droit au trait expressif de Vanyda, à qui l'on doit notamment les trilogies L'Immeuble d'e face (publié chez La boite à bulles), ainsi que L'Année du dragon (aux éditions Carabas), sans oublier une participation à l'ouvrage collectif La Corée vue par 12 auteurs chez Casterman. Ce trait, à travers lequel on ressent très aisément les états d'âme de Valentine, est toujours évocateur d'une influence à double source, tandis que l'on retrouve d'une part des éléments de découpage et d'expression au niveau de la représentation des personnages, à proprement dire, très mangaesques, et d'autre part, un ton et une narration desquels émerge une saveur très européenne. Le mélange final donne une réalisation qui permet de rejoindre une belle variété de lecteurs, autant jeunes que plus expérimentés, tout en étant très originale. smile

Autrement, puisque nous en sommes, en toute logique, au point culminant du récit, car ce tome est, après tout, le dernier de la trilogie, il est normal d'entreprendre la lecture de ce volet avec une certaine attente envers la qualité du scénario. La pression sur les épaules de l'artiste en était donc aussi à son apogée, car on le sait tous, finir en beauté est toujours plus intéressant que tomber à plat, n'est-ce pas? Ainsi, sans chercher à gâcher quoi que ce soit dans les détails de l'histoire, au final, est-ce que Vanyda a réussi son mandat? La réponse est simple: oui! On pourrait même affirmer que ce dernier opus est meilleur que le précédent, et garde le lecteur captivé du début à la fin! ok

En bref, tout comme c'est usuel lors d'un repas complet à trois services, où le dessert est naturellement présenté à la fin, Vanyda clôt cette série intéressante avec un troisième acte qui s'avère être tout à fait délicieux! La vie continue pour les personnages, tandis que Valentine plonge enfin dans la vie, grandie et enrichie. Une autre superbe réalisation de l'artiste Vanyda, que les lecteurs demeurés dans l'expectative se sentent rassurés et convaincus, Celle que... est une série qui vaut la peine d'être lue. winkthumb

ok ok ok ok

Liens vers la critique d'un précédent tome de la série Celle que...:
arrow Celle que... T.1 Je ne suis pas

Ainsi que vers celles de quelques autres excellentes parutions signées Vanyda:
arrow Année du dragon (L') - Intégrale
arrow Immeuble d'en face (L') T.1 Volume 1
arrow Immeuble d'en face (L') T.2 Volume 2
arrow Immeuble d'en face (L') T.3 Volume 3

Et finalement, vers le blog commun aux auteurs du studio où elle bosse:
arrow Le Blog du Local 27

Publié dans Critiques

Commenter cet article