Critique 799 - Zeitnot T.1 Ouverture

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Ed (Edmond) Tourriol
Dessinateur : EckyO (Ecky Oesjady)
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Lettrage : Rayteda
Éditeur : Les Humanoïdes Associés
Collection : Shogun Life

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 09/2007
ISBN-10 : 2-7316-2053-6
ISBN-13 : 978-2-7316-2053-5
Nb Pages : 192
Prix de détail : 12.95$ (6.95€)

Genre : Manga



Présentation de l'éditeur
Aux échecs, lorsqu'un joueur arrive à la fin de sa réserve de temps, il est obligé de jouer sous pression. On dit qu'il est en zeitnot. Cette "crise de temps" pousse parfois les joueurs les plus aguerris à la faute.

L'histoire en quelques mots...
« Zeitnot » est avant tout l'histoire de la rébellion adolescente : Celle de Tristana, une fille qui a consacré toute sa vie aux études et qui, grâce aux échecs, va découvrir de nouvelles valeurs et apprendre à avoir confiance en elle. Du jour au lendemain, Tristana va découvrir que le monde n'est pas forcément tel qu'on lui a toujours enseigné et va comprendre que grâce aux échecs, elle peut se sortir de ce conditionnement et choisir son propre chemin.


Amateur du jeu d'échecs, l'auteur Ed Tourriol propose une nouvelle série Manga à l'européenne dans laquelle une jeune adolescente au lycée prend une série de décisions qui pousse sa vie dans un tumulte comparable à celui de Zeitnot dans le jeu d'échecs. En effet, en voulant exceller dans tout ce qu'elle entreprend, Tristana découvre rapidement la problématique liée au manque de temps, qui se traduit surtout et bien évidemment par un manque désespéré de sommeil! Arrivera-t-elle à surmonter tous les défis auxquels elle veut faire face? donnowhy

À la lecture de ce volet d'introduction, le jeune lecteur se prend rapidement de sympathie envers cette jeune fille un peu nerd qui veut tout bien faire. Il devient clairement évident que les autres personnages de la série vont grandement influencer le parcours qu'elle entreprendra, mais on se laisse guider avec amusement dans le récit, et ce, malgré le fait qu'il soit quelque fois un peu trop prévisible pour un lectorat adulte. Ceci dit, les auteurs offrent sans hésiter toutes les dimensions auxquelles on s'attend dans ce genre de bande dessinée, soit un peu de sentiments, un peu de controverse, de la sensation, un défi à surmonter, et finalement, un renversement « surprenant » de certaines situations. wink

En bref, cette nouvelle série trouvera surtout son lectorat auprès de la jeune population féminine en quête d'une histoire lycéenne offrant un peu de diversité dans le genre. Aussi à mentionner, le travail d'EckyO au dessin, qui par un style léger mais complet, arrive à charmer le lecteur (ou lectrice) tout au long du volume. Finalement, ne manquez pas cette première édition qui comprend, à la fin du tome, un petit dossier « making-of » composé de croquis relatant la genèse des personnages. winkthumb

ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article