Critique 974 - Nuits Écorchées (Les) T.1 Progéniture

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Régis Penet
Dessinateur : Régis Penet
Coloriste : Régis Penet
Éditeur : Daniel Maghen

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 05/2008
ISBN-10 : 2-35674-001-5
ISBN-13 : 978-2-35674-001-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 27.95$ (14.00€)

Genre : Polar/Thriller; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Y a-t-il des limites à la manipulation du vivant ?
Une monstrueuse créature ensanglante de ses crimes une agglomération portuaire. Parmi les victimes, une jeune femme brutalement assassinée, alors qu'elle venait d'échapper à un naufrage par une nuit de tempête: Kim, la fille du tout puissant Lothar Wong, scientifique de premier plan et trafiquant d'organes.
Le lieutenant Mia Velickovic est chargé de l'enquête. Prise dans un règlement de comptes entre bio-trafiquants et proie d'un système sclérosé par la collusion des pouvoirs, la séduisante inspectrice trouve refuge dans sa vie nocturne dissolue et l'étrange couple qu'elle y rencontre, Andréa et Lucy Stillman. Soupçonne-t-elle qu'ils pourraient être au coeur de l'énigme ?


En guise de deuxième tome à être présenté au sein de la ligne de bandes dessinées dites "régulières" de Daniel Maghen, par opposition aux divers tirages limités et ouvrages de luxe qu'il a précédemment édités, voilà que le galeriste propose la première partie d'un nouveau polar entièrement réalisé par Régis Penet. Ce dernier quitte en effet les éditions Soleil, chez qui il a présenté 6 albums au cours des dernières années sur des scénarii de Frédéric L'Homme et de Djian, afin de proposer une oeuvre plus personnelle, et très sombre, dans laquelle le personnage principal s'avère être de nouveau une femme. wink

Le lecteur est donc invité à entrer dans le monde quelque peu fantastique imaginé par l'auteur, alors qu'il suivra l'évolution d'une enquête délicate menée par le lieutenant Mia Velickovic, la jeune protagoniste. En parallèle, il est donné de découvrir le monde parallèle dans lequel elle évolue hors de ses heures de service, soit un monde en marge qui est loin de constituer un environnement exemplaire pour une représentante de l'ordre! Mais après tout, les gens issus de ce monde nocturne qu'elle côtoie subrepticement, n'ont-ils pas un certain lien avec les criminels et les brutes de service qu'elle affronte quotidiennement? chepas

Illustré et mis en couleurs de façon à donner un rendu invitant à consulter, ce premier opus, à l'instar de la plupart des nouvelles séries, permet de se faire une idée du monde que l'auteur désire faire découvrir à ses lecteurs. Bien sûr, tout comme c'est généralement le cas pour les séries à suite, ce premier tome soulève bien des questions, mais n'offre que très peu de réponses. Il faudra donc attendre patiemment la suite du récit, à paraître en novembre 2008. smile

ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article