Critique 492 - Tengiz T.1 La Mort du Père

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Tarek Ben Yakhlef
Dessinateur : Aurélien Morinière
Coloriste : Aurélien Morinière
Éditeur : Emmanuel Proust
Collection : Trilogies

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 08/2006
ISBN-10 : 2-84810-131-8
ISBN-13 : 978-2-84810-131-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 22.95$ (12.90€)

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Emmanuel Proust
Asie Centrale : la capitale du royaume des trois contrées est assiégée. Tengiz, le roi poète, y conte l'histoire de son règne, lui qui devint roi contre la volonté de tous ! Pour ce jeune poète, la guerre contre ses frères annonce la fin d'un monde, sauf si son héritier arrive à temps... Ses ennemis perdraient alors toute légitimité, d'autant que des forces surnaturelles viennent à son secours !

Dans une lignée tout à fait différente que celle de leurs deux autres parutions de 2006 chez le même éditeur et intitulées respectivement Les 3 petits cochons et Les Sept nains et demi, voici le premier volet d'une trilogie inspirée des films du cinéaste japonais Akira Kurosawa. Ayant survécu de justesse à la frappe mortelle d'une flèche tirée par Turghul, son frère et ennemi, le roi Tengiz se rend compte que ce dernier aura tout de même réussi à l'assassiner grâce à l'intrusion dans son sang, par le tranchant projectile, d'une dose létale de poison. Il fait alors quérir ses scribes afin qu'ils couchent sur papier la très courte histoire de son règne...

Depuis sa première publication aux éditions Emmanuel Proust, Tarek Ben Yakhlef ne cesse de multiplier les albums, en ayant l'opportunité de s'associer avec de nombreux illustrateurs très talentueux. Il en a donc résulté la création de plusieurs nouvelles séries aux styles tout aussi diversifiés que le sont les coups de crayon de leurs auteurs. En ce qui a trait au dessinateur français Aurélien Morinière, la réalisation de Tengiz correspond à leur sixième projet commun depuis les débuts de leur collaboration, tout en étant leur quatrième album de l'année! shock Illustrée et mise en couleurs avec beaucoup de soin, la première partie de cette trilogie fantastique permet, à travers un récit finement partagé entre les faits courants et un retour en arrière, de découvrir une nouveau monde issu de l'imagination de l'auteur, tout en bénéficiant d'une lecture intéressante et divertissante.

La magie étant au rendez-vous avec cet album, c'est dans un monde mi-historique, mi-fantastique que le lecteur se fera inviter à découvrir le légendaire Tengiz, de la Famille royale de l'empire du Dragon à la toison de feu! Une nouvelle série à découvrir avec plaisir. wink

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de deux autres tomes signés Tarek et/ou Aurélien Morinière:
arrow Raspoutiиe T.1 Le Manuscrit
arrow Sept nains et demi (Les)

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article