Critique 536 - Nyarlathotep

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Howard Phillips Lovecraft & Rotomago
Dessinateur : Julien Noirel
Coloriste : Julien Noirel
Lettrage : Rotomago
Éditeur : Akileos

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 2-915168-53-9
ISBN-13 : 978-2-915168-53-2
Nb Pages : 56
Prix de détail : 27.95$ (15.00€)

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Dimédia
Nyarlathotep est l'une de ces histoires onirique et légendaire profondément malsaine, l'une de ces nouvelles courtes qui engloutit le lecteur dans un monde cauchemardesque et désespéré...

Dans cette nouvelle illustrée, un narrateur relate l'ascension sociale politiquement incorrecte d'un Égyptien qui fascine les foules : Nyarlathotep. Exécutant merveilles et miracles scientifico-magiques, il s'annonce comme un nouveau messie, un guide spirituel que ceux qui le rencontrent suivent, fascinés. Mais cette fascination artificielle et magique, cache une réalité bien atroce...

Un destin inéluctable attend ceux qui croisent Nyarlathotep. Le narrateur, d'abord sceptique, y succombera lui aussi...


D'abord un récit ayant la forme d'un poème en prose édité pour la première fois en 1920 dans The United Amateur, une revue associative de littérature dans laquelle H.P. Lovecraft fit publier plusieurs de ses premiers récits fantastiques, voilà que Nyarlathotep connaît une adaptation en bandes dessinées grâce à la contribution de Rotomago et de Julien Noirel.

Inspiré d'un cauchemar dont une partie du récit fut retranscrit par l'auteur à peine sorti de sa torpeur, ce récit se voit offrir un traitement de rêve au niveau de sa publication, alors que sa présentation en grand format est rehaussée d'une belle couverture intrigante, mais surtout, d'une reliure de qualité au dos toilé. Le prix de l'album n'étant pas trop majoré pour cette différence appréciable dans sa présentation, il demeure toujours dans les régions envisageables pour son prix, mais qu'en est-il de son contenu? En fait, c'est là que se situe le hic, car le lecteur, ne s'attendant pas à lire un récit si étrange, parcourra les premières planches en se questionnant sur le but visé par les auteurs, poursuivra sa lecture avec un scepticisme grandissant, puis terminera l'album avec une nette impression d'avoir vu une multitude de dessins bien réalisés, mais agencés d'une façon tout à fait dépourvue de sens. sad

En bref, voici un cas classique d'un livre où le contenu n'est pas à la hauteur de son édition. Le plus triste est le fait qu'il y a de grandes chances qu'il ne pourra être apprécié que par les indéfectibles mordus de Lovecraft. neutral

ok no /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article