Critique 692 - Angeline T.4 Memphis, Tennessee

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Adeline Blondieau & Éric Summer
Dessinateur : Serge Fino
Coloriste : Nathalie Arilla
Éditeur : Soleil

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 02/2007
ISBN-10 : 2-84946-726-X
ISBN-13 : 978-2-84946-726-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Polar/Thriller



Présentation de l'éditeur
Juliet Nash a mis sa haine des hommes au service des femmes, en leur proposant ses talents de détective privée, voire de tueuse à gages, sous couvert d'un site Internet baptisé "Angeline". Mais depuis qu'elle a retrouvé sa fille, Sheryl, elle a renoncé à tuer, laissant sa nouvelle partenaire, KatieLynn, lui succéder.

Décembre, côté Est des États-Unis. KatieLynn décide d'aller à Chicago régler ses comptes avec son père. Mais ce qui ne devait être qu'un simple aller-retour va se transformer en un étrange voyage initiatique en direction de Memphis... À l'arrivée, l'Apocalypse... Consciente de la menace qui plane sur KatieLynn, Juliet se rend à Memphis... Arrivera-t-elle à temps pour sauver sa partenaire ? L'heure tourne...


Suivant une régularité de publication irréprochable, ainsi qu'une constance de qualité dans le divertissement qu'ils offrent, les scénaristes Adeline Blondieau et Éric Summer continuent leur lancée dans le monde de la bande dessinée franco-belge avec un quatrième volet de leur série Angeline. Originalement conçue pour être présentée dans le monde du 7e Art sous forme de film, c'est par un heureux hasard que cette série a finalement été développée sous forme de bande dessinée, alors qu'un ami du réalisateur Éric Summer a fait découvrir le scénario du premier opus aux éditions Soleil. smile

Aujourd'hui, entre le tournage d'épisodes de Section de recherches et de Sous le soleil, c'est à Memphis, dans l'État de Tennessee, très loin de la côte ensoleillée de St-Tropez, que les auteurs poursuivent l'histoire de Juliet et de KatieLynn. Cette dernière, après avoir tant bien que mal accepté de suivre son père jusqu'à son ultime confesse auprès du révérend White, se retrouve à multiples reprises dans de mauvais draps, transformant sa mission personnelle simple en virée vers l'enfer! shock

Illustrée dans un style qui convient très bien au dynamisme de la série par Serge Fino, cette bande dessinée, issue de la troisième collaboration avec l'artiste et la coloriste Nathalie Arilla, permet de clore le deuxième cycle de la série, tout en offrant une fin choc qui fait de tout sauf épargner les coeurs sensibles! Prenante et divertissante, cette série qui ne lésine pas sur la critique de la démocratisation des armes à feux et de l'omniprésence de la violence aux États-Unis marque encore une fois des bons points pour l'intérêt qu'elle suscite. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques des tomes précédents de cette série:
arrow Angeline T.1 Fuckin' Day
arrow Angeline T.2 Mississippi Queen
arrow Angeline T.3 White Christmas

Publié dans Critiques

Commenter cet article