Critique 16 - Kookaburra Universe T.5 Les Larmes de Gosharad

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Nicolas Tackian & Stéphane Miquel
Dessinateur : Ludolullabi (Ludovic Moulière)
Coloriste : Sébastien Lamirand
Éditeur : Soleil

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 08/2005
ISBN : 2-84946-063-X
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Science-Fiction



Synopsis du site de Soleil
Tribunal militaire de la Haute cour de Justice, Alliance terrestre.

Dans son box, Dragan Mitchel Preko, un jeune sniper, fait face à la fois aux caméras de télévision, et à cinq juges, parmi lesquels l'amiral Nivelle et le colonel Kimbell. Il entame alors le récit de sa sale guerre sur la planète Gosharad.

Dragan Mitchel Preko fait partie d'une des unités envoyées vers Gosharad. Leur mission ? Dérober l'Orbe sacré, le symbole de la puissance Ganéshide. Jeune sniper idéaliste, Dragan est persuadé qu'il agit pour une cause juste, mais la réalité du terrain va vite avoir raison de ses illusions. Et ce qui s'annonçait comme un jeu d'enfant va devenir un véritable jeu de massacres...


C'est le tout premier tome pour lequel il m'a été donné d'apprécier le dessin de Ludolullabi, Ludovic Moulière de son vrai nom, et ce fut sans aucun doute un régal. Le rendu du dessin, à forte inspiration Manga est d'une pure réussite, et à l'aide du scénario de Nicolas Tackian, l'album captive le lecteur dès les premières pages.

Cet album, dont le ton général de l'histoire peut facilement être bien apprécié, pourrait être comparé au film Rules of Engagement avec Samuel L. Jackson, paru en 2000. Évidemment, cela ne gâche rien à la lecture de ce livre pour personne, car le déroulement de l'histoire est très différent de celui du film, toutefois, pour les uns qui auront apprécié le film et l'album, une certaine ressemblance se fera ressentir... wink

En dernier lieu, il ne faudrait surtout pas oublier de souligner le travail aux couleurs de Sébastien Lamirand, qui - au cours des derniers mois - a vu paraître plusieurs titres sur lesquels il a bossé et qui semble se faire une place d'importance au sein de l'organisation Soleil.

Bref, une bonne lecture, qui peut tout aussi bien se lire sans avoir auparavant apprécié les autres tomes de la série Universe ou de la série mère.

ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article