Critique 342 - Sang du Dragon (Le) T.1 Au-delà des brumes

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Jean-Luc Istin
Dessinateurs : Guy Michel & Jean-Luc Istin
Coloriste : Sandrine Cordurié
Couverture : Aleksi Briclot, Guy Michel & Sandrine Cordurié
Éditeur : Soleil
Collection : Soleil Celtic

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 08/2005
ISBN: 2-84565-987-3
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Aventure; Pirate; Mythique



Synopsis du site de Soleil
Les pirates ne craignent ni Dieu, ni le Malin. Leur seule croyance ? Celle de l'or. Pourtant, le terrible capitaine Meriadec croit en l'existence d'une mystérieuse carte des mondes cachés. Il pénètre donc, avec ses hommes, dans la légendaire forêt de Scissy pour tenter d'y soudoyer la dame Eloam, guide du peuple elfe... Mais quitter ce lieu ne sera pas aisé, et multiples seront les dangers. Pourquoi Meriadec a-t-il décidé de prendre de tels risques ? Et que recherche-t-il vraiment ?

Alors que le deuxième tome de la série Le Sang du Dragon vient tout juste de paraître sur le vieux continent, voici une excellente occasion d'effectuer un retour en arrière de quelques mois dans le but de jeter un nouveau coup d'oeil au premier opus de cette saga de pirates mythique. Ainsi, dans ce tome inaugural, les auteurs Jean-Luc Istin et Guy Michel offrent l'occasion à leurs lecteurs de découvrir leur version du monde du début du XVIIIe siècle, un univers où certaines îles cachées abritant des elfes et des personnages mystiques de l'Ancienne religion sont toujours accessibles, mais bien cachées derrière un épais brouillard.

Dès les premières planches, réalisées à quatre mains selon le principe que Jean-Luc Istin met à profit son habilité à dessiner les elfes et les personnages féminins, alors que Guy Michel prend en charge tout le reste, le lecteur a droit à une présentation de tous les protagonistes ainsi que du contexte général dans lequel se déroulera le récit. Cette mise en scène, qui aurait certainement plu à Gore Verbinski pour l'une de ses récentes réalisations cinématographiques (voir la liste sur IMDb), place rapidement dans une situation de confort le lecteur qui, sans s'en rendre compte, se fait envoûter par l'aventure racontée, pour n'en ressortir qu'à la lecture fatidique des mots "Fin de l'épisode"! wink

En bref, cet album offre un moment de pur divertissement grâce à l'aventure captivante qui y est présentée, mais aussi par la qualité du dessin des auteurs, qui rehaussé de l'excellente mise en couleurs de Sandrine Cordurié, donne envie de s'attarder sur chacune des planches afin de bien profiter des superbes illustrations. winkthumb

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique d'un autre tome signé Jean-Luc Istin:
arrow Druides (Les) T.1 Le Mystère des Oghams

Publié dans Critiques

Commenter cet article