Critique 389 - Histoire Secrète (L') T.4 Les Clés de Saint Pierre

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Léo Pilipovic
Coloriste : Carole Beau
Lettrage : Laurence Cassegrain
Couverture : Manchu (Philippe Bouchet) & Olivier Vatine
Éditeur : Delcourt
Collection : Neopolis

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 03/2006
ISBN : 2-84789-641-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Historique; Fantastique



Synopsis du site de Delcourt
Après le terrible combat qu'ils se sont livré à Montségur, les archontes ont perdu la trace d'un des ivoires... Au XVIe siècle, en Italie, les cas de peste se multiplient. Les archontes se soupçonnent les uns les autres d'en être le responsable. Mais aucun d'eux n'a de lien avec ces événements... Dans ce cas, qui d'autre détient un pouvoir comparable au leur ?

Paru en même temps que le troisième tome de cette série, ce quatrième opus avait d'abord été offert selon la même formule que les deux premières parties quelques mois auparavant. En effet, à l'instar du pack découverte 1+2 qui avait été mis en vente en novembre 2005, les tomes 3 et 4 furent aussi offerts en ensemble promotionnel au prix spécial de 34.95$ (19.80€), au lieu des 43.90$ (25.80€) demandés normalement pour deux albums. Avec ce rabais avoisinant les 20% de remise, il va sans dire que cette formule est fort invitante, et qu'il peut parfois être difficile pour les amateurs des titres de Jean-Pierre Pécau de passer à côté d'une telle offre! wink

Après avoir été témoins des actions de l'Empereur Frédéric 1er de Hohenstaufen dans Le Graal de Montségur, ainsi que de la promesse de vengeance proférée à la fin du tome, voilà que le lecteur effectue de nouveau un court saut dans le temps afin de rejoindre l'un des moments de gloire de Reka l'archonte de la Maison des Bâtons, alors qu'elle réussit à éliminer jusqu'au dernier des descendants du Dragon. Cependant, cette courte introduction de quatre planches amène rapidement le lecteur au XVIe siècle, avec pour but de lui présenter une version fictive de certains faits et gestes de l'illustre Michel de Nostredame, aujourd'hui bien connu sous le nom de Nostradamus. Et si le devin avait eu accès à des Eikôn lors de cette période trouble où la peste fit un ravage sans distinction et emporta tant de vies en Italie comme dans d'autres pays de l'Europe?

En bref, ce quatrième opus, cette fois-ci réalisé par Léo Pilipovic, offre le même genre de plaisir à la lecture que les tomes précédents, tout en créant chez le lecteur un germe de curiosité quant à savoir comment ce cycle devrait prendre fin. Il ne reste donc plus que trois autres tomes avant l'élucidation du mystère! winkthumb

ok ok ok /5

Liens vers les critiques des tomes précédents de la série:
arrow Histoire Secrète (L') T.1 Genèse
arrow Histoire Secrète (L') T.2 Le Château des Djinns
arrow Histoire Secrète (L') T.3 Le Graal de Montségur

Publié dans Critiques

Commenter cet article