Critique 444 - Seules contre tous (We Are On Our Own)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Miriam Katin
Dessinateur : Miriam Katin
Coloriste : Miriam Katin
Éditeur : Drawn & Quarterly

Taille : Carré A4, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 05/2006
ISBN-10 : 1-896597-20-3
ISBN-13 : 978-1-896597-20-1
Nb Pages : 122
Prix de détail : 24.95$ (19.95USD)

Genre : Biographique; Guerre



Synopsis du site de Drawn & Quarterly
A stunning memoir of a mother and her daughter's survival in WWII and their subsequent lifelong struggle with faith

In this captivating and elegantly illustrated graphic memoir, Miriam Katin retells the story of her and her Mother's escape on foot from the Nazi invasion of Budapest. With her father off fighting for the Hungarian army and the German troops quickly approaching, Katin and her mother are forced to flee to the countryside after faking their deaths. Leaving behind all of their belongings and loved ones, and unable to tell anyone of their whereabouts, they disguise themselves as a peasant woman and her illegitimate child, while literally staying a few steps ahead of the German soldiers.

We Are on Our Own is a woman's attempt to rebuild her earliest childhood trauma in order to come to an understanding of her lifelong questioning of faith. Katin's faith is shaken as she wonders how God could create and tolerate such a wretched world, a world of fear and hiding, bargaining and theft, betrayal and abuse. The complex and horrific experiences on the run are difficult for a child to understand, and as a child, Katin sees them with the simple longing, sadness, and curiosity she feels when her dog disappears or a stranger makes her mother cry.

Katin's ensuing lifelong struggle with faith is depicted throughout the book in beautiful full-color sequences.

We Are on Our Own is her first full-length graphic novel at the age of sixty-three.


Scénariste : Miriam Katin
Dessinateur : Miriam Katin
Coloriste : Miriam Katin
Lettrage : Amandine Boucher
Traduction : Vincent Bernière
Éditeur : Seuil

Taille : Carré A4, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 09/2006
ISBN-10 : 2-02-085064-8
ISBN-13 : 978-2-02-085064-3
Nb Pages : 136
Prix de détail : 39.95$ (21.00€)

Genre : Biographique; Guerre



Synopsis du site de Dimédia
Budapest, 1942, la Hongrie est envahie par l'Allemagne. Bientôt ce sera le tour des Russes. Soumises aux aléas de l'Histoire, la petite Miriam et sa mère fuient les persécutions antisémites, ballottées par les traîtres, les militaires et les collaborateurs, en se faisant passer pour une famille illégitime. Petit à petit, les êtres chers disparaissent...

Seules contre tous est le combat d'une femme pour reconstruire sa mémoire, tenter de comprendre l'horreur de l'holocauste et pourquoi, bien qu'éduquée dans la religion juive, elle n'a jamais cru en rien.


Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, de nombreux témoignages des difficultés surmontées lors de celle-ci ont été rendus accessibles au grand public, et ce, sous une multitude de formats. Des romans littéraires au représentations cinématographiques, en passant par les séries télévisées et les bandes dessinées, plusieurs histoires biographiques ou inspirées de faits réels ont vu le jour, permettant ainsi de préserver dans la conscience collective des récits de courage ainsi que les abominations perpétrées envers un incroyable nombre d'humains. À cette liste d'ouvrages bien souvent extraordinaires s'ajoute maintenant celui de Miriam Katin qui, à l'âge de 63 ans, nous offre son premier roman graphique. winkthumb

Dans un récit où l'auteure fait abstraction de ce qui s'est produit dans les camps de concentration, des luttes entreprises par la résistance, ou encore, de la libération en tant que telle, le lecteur aura l'occasion de partager l'épopée vécue par une mère et sa fille, qui, afin de rester en vie et protéger la jeune fille de deux ans, ont pris la fuite sous de fausses identités, en délaissant tous leurs avoirs à Budapest. Recréée à partir de faits et gestes rapportés par sa mère, cette bande dessinée au format original relate une histoire éprouvante et vibrante d'émotions, aux sentiments transmis autant par le scénario touchant que par le rendu du dessin provocant une sensation d'intimité avec l'artiste. smile

En résumé, ceux qui auront apprécié des romans tels que Ces enfants d'ailleurs de Arlette Cousture, ou des films du genre de The Pianist réalisé par Roman Polanski à partir du livre de Wladyslaw Szpilman, apprécieront incontestablement cette remarquable réalisation de Miriam Katin, autant pour son contenu que pour l'impressionnante qualité de l'édition. Bref, une parution de la cuvée 2006 à ne pas manquer, que ce soit dans sa version originale anglaise ou dans sa traduction française éditée chez Seuil! winkthumb2

ok ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article